Burkina: Salif Diallo décédé en France

Par IvoireBusiness - Le président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salif Diallo, est décédé.

Salif Diallo, président de l'Assemblée national depuis le 30 décembre 2015.

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salif Diallo, est décédé dans la nuit du 18 au 19 août 2017 dans un hôpital parisien des suites d'une longue maladie. Parti pour des soins en Tunisie, il avait continué à Paris pour continuer sa convalescence et devait en principe rentrer à Ouagadougou ce samedi.
Âgé de 60 ans, il avait été ministre de l'agriculture sous le Président Compaoré. On le surnommait l'âme damnée de Blaise Compaoré, avant de tomber en disgrâce et être éloigné du pays comme Ambassadeur en Autriche.

Nous y reviendrons.

Eric Lassale

Commentaires

Les tenors burkinabes de la rebellion ivoirienne ont commence a payer le prix.
Compaore, ZIDA, le general qui a fait la coup d'etat le plus idiot, et maintenant l'homme dont Soro voulait s'occuper specialement.
Quel jour les hommes politiques Africains vont comprendre qu'il est est plus dangereux de se soigner en France que chez eux s'ils formaient de bons medecins ds leurs pays ?
Les medicins francais peuvent t'eliminer facilement s'ils recoivent des ordres pour te faire taire ou pour regler un pb de celui qu'ils soutiennent au moment precis.
Suivez mon regard.
Tous les moyens sont bons ds la pegre. Si coup d'etat ne marche pas, l'empoisonnement , les pouvoirs occultes ou la main dun medecin sorcier finissent a faire le travail.
Demandez a Sarata Zirignon qui a ete brutalemebt arrachee a notre affection ds les couloirs de la mort des hopitaux occultes francais .
Soignez-vous chez vous ou allez ds les pays comme les etats-unis pour vous soigner incognito et ou le pourcentage qu'un medecin recoive l'ordre de tuer dun politicien est quasi inexistant.

La France a établi la liste des Africains qu'elle doit eliminer pour poursuivre le pillage du continent. Je me souviens bien de cette valeureuse dame Sarata. Une grosse perte pour la C.I.