Côte d’Ivoire : Les généraux Mangou et Kassaraté font allégeance à Alassane Ouattara

Le 13 avril 2011 par IvoireBusiness - Le général Philippe Mangou, ex-chef d’Etat-major des forces de défense et de sécurité a fait

Le 13 avril 2011 par IvoireBusiness - Le général Philippe Mangou, ex-chef d’Etat-major des forces de défense et de sécurité a fait

allégeance hier à Alassane Ouattara, Président reconnu par la communauté internationale, à son QG de l’hôtel du Golf, a constaté un journaliste d’IvoireBusiness.
Dans son sillage, les généraux Kassaraté, commandant supérieur de la gendarmerie nationale, Brindou M’Bria, directeur général de la police nationale, Detoh Letoh, commandant des forces terrestres, Touvoly Bi, ex-chef d’Etat-major particulier du Président Gbagbo, ont également fait allégeance.
Les conditions dans lesquelles chacun de ces généraux a fait allégeance nous étaient indisponibles.
Le général Dogbo Blé Brunot, commandant de la garde Républicaine, pourtant annoncé par le camp Ouattara, manquait à l’appel.
Harry’O

Commentaires

AIDE TOI ET LE CIEL T'AIDERA, JE PENSE QUE LE SEUL ET SEUL MOYEN POUR LIBERER LE PRESIDENT GBAGBO, C'EST DE DESCENDRE MASSIVEMENT ET MANIFESTER DANS LES RUES D'ABIDJAN JUSQU'AU GOLF HOTEL.IMAGINONS NOUS SEULEMENT 500000 PERSONNES DANS LES RUES D'ABIDJAN ET LE RESTE EST JOUÉ. LES SMS ET TEL FONCTIONNENT,NOUS POUVONS NOUS RECONNECTER ET FORMER UNE TRES PUISSANTE FORCE. C'EST NOUS ET NOUS SEUL QUI POURRONS LIBERER LE PRESIDENT GBAGBO ET UNE SEULE JOURNEE SUFFIRA POUR LE FAIRE SINON C'EST NOUS QUI AURONT VENDU LA COTE D'IVOIRE ET NOUS L'AURONS SUR LA CONSCIENCE CAR LA COTE D'IVOIRE NE NOUS APPARTIENDRA PLUS,NOS ENFANT SN'AURONS PLUS DE PATRIE.

Propos d'un reporter français pro ouattara sur son blog :

"Une immense chasse à l'homme s'est engagée le 12 avril à Abidjan et plusieurs villes du pays. Des témoignages nous sont parvenus dans la journée de Yopougon, un quartier d'Abidjan qui représente un bastion de Laurent Gbagbo, où des familles se terrent par peur d'être tuées par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, pro-Ouattara), sur le seul critère de leur appartenance ethnique - bété, ébrié, guéré, des communautés qui votent majoritairement pour Gbagbo."

Le génocide des akans et des krous a donc commencé......
Les chiens malinkés continuent leurs œuvres de colonisation et de destruction des peuples en question , tel qu'on a put le voir à Bouaké avec la complicité de la France...il faut résister , et tuer ce sale mossi ouattara

Pendant que ces généraux félons akans et krous sont en train de prêter allégeance au boy mossi de la France , les hordes islamisés malinkés burkinabés etc... sont en train de génocider un peu partout leurs peuples Akans et Krous , et ceci chez eux....

Il faut nettoyer nos régions de ses parasites allogènes , et prendre notre indépendance...la cote d'ivoire n'est devenu qu'un vaste supermarché pour truand sahéliens et français

On est désormais dans une république de tricheurs. On triche (urne bourré au nord) pour être Pdt de la Rép. On trichera dans tous les examens en Côte d’ Ivoire. On surfacturera, le mensonge sera l'arme du fort. Les milliardaires et millionnaires (soutenus par les Dozos qui eux sont pourvoyeurs de sacrifices humains à leur dieu), sont maîtres du monde et en Côte d'Ivoire. Il nous trouverons sur leur chemin. Observez seulement la suite des événements en Côte d'Ivoire.

Les généraux n'avaient pas d'autre choix que de se rendre après avoir été militairement vaincu par la France. Ils auraient pu pourtant signer une armistice avec la coalition internationale ( ONUCI+Licorne) marquant la cessession des hostilités. Ce serait alors un fait militaire significatif qui les aurait mieux protégé qu'une allégeance. Ils sont dorénavant à la merci des dozos et mercénaires regroupés au sein des Forces Rébelles de Cote d'Ivoire.
Que Dieu veille sur eux.

Restons et soyons séreins, ils feront de nouveau allégeance au nouveau-ancien chef qui reprendra sa place.

Ce président installé par la France comme David Dako en Centrafrique ne fera pas long feu. Il n'aura pas le temps de s'installer au palais.
ni à Abidjan, ni à Yamoussoukro

les frères de sang vous savez la vengence est un plat qui se mange froid soro va mal fini avec son patron c'est trop facile un petit comme ca qui insultait et narguait mangou, on va les mater non ils savent ce qu'ils font nos généraux attendons de voir

@kakato
les generaux aurait du faire miner toutes les routes du camp licorne, installer des road side bombs au bons endroits et faire sauter quelques blindés de la licorne.
La licorne ,c'est une armée de fonctionnaires péteux et plus un n'aurait osé sortir de sa base .
En Afghanistant ils se chient dessus quand ils sont en patrouille

Patriotes Ivoiriens ,Patriotes Français,
notre combat est le meme
bi-nationaux , aux elections présidentielle de 2012 punissez le nabot Sarkozy et les traitres de la gauche francaises ..
lisez ce qui suit et forgez votre opinion

Crise Ivoirienne/ Marine Le Pen (Front National France): «C’est l’irresponsabilité du gouvernement français qui a provoqué la crise en Côte d’Ivoire»

Le Temps - 16/2/2011

Le président Laurent Gbagbo n’est pas si isolé qu’on veuille le faire croire. Son combat pour la «souveraineté de la Côte d’Ivoire» trouve des soutiens partout dans le monde. En France c’est au sein du Front national qu’il a trouvé un écho favorable. Cela va peut-être étonner certains pour qui le parti nationaliste français renvoie à une France repliée sur elle-même, nombriliste, voire raciste. Une perception de nationalisme que rejette Marine Le Pen, la vice- présidente du Front national ( l’entretien a été réalisé une semaine avant qu’elle ne soit élue présidente du Front national). Dans cet entretien exclusif qu’elle nous a accordé, elle explique le nationalisme comme «le droit imprescriptible des peuples libres et souverains à disposer d’eux-mêmes. Alors, comment pouvait-il en être autrement pour la Côte d’Ivoire qui a acquis la souveraineté depuis 50 ans déjà ? Selon Marine Le Pen, ce qui est valable pour le peuple français l’est tout autant pour le peuple ivoirien. Car souligne-t-elle, «le Front national a toujours été aux côtés des peuples qui se battent pour faire respecter leur souveraineté et leur liberté». C’est à travers ce prisme qu’il faut donc comprendre la condamnation par la présidente du Front national de l’ingérence de la France dans la crise ivoirienne, notamment la prise de position de Nicolas Sarkozy en faveur d’Alassane Dramane Ouattara. «La position de Nicolas Sarkozy est une faute politique», déclare-t-elle. En effet, selon Marine Le Pen, il n’appartient pas à l’Etat français, pas plus qu’à la communauté internationale, de s’ingérer dans les affaires intérieures d’un Etat souverain. L’écheveau ivoirien doit être réglé par le dialogue, la diplomatie, la négociation et la concertation et par les Ivoiriens eux-mêmes d’abord, indique la présidente du Front national, écartant ainsi tout recours à la force. L’option militaire, avertit Marine Le Pen, mettrait en danger la vie des milliers d’Ivoiriens et de ressortissants étrangers. Mais également, elle contribuerait à un déplacement massif des populations dont certains pourraient atterrir de manière illégale en Europe. Permettre aux populations africaines de rester chez elles est, de l’avis de Marine Le Pen, le meilleur moyen d’aider l’Afrique à se développer. Et non en privant les Etats africains de leurs élites intellectuelles et économiques dans le cadre d’une «immigration choisie»(politique de Sarkozy), aussi immorale que contre-productive. En fait, Marine Le Pen prône un autre type de relation entre la France et l’Afrique qui jure d’avec la nébuleuse françafrique. Surtout que, estime -t-elle, la France n’a plus l’aura ni la puissance qui fut la sienne en Afrique. Avocate et femme politique, Marion Anne Perrine Le Pen, dite Marine Le Pen, est née le 5 Août 1968 à Neuilly-sur Seine (Hauts-de- Seine). Elle est entrée en politique à l’âge de 18 ans en adhérant au Front national, parti dans lequel elle occupait l’un des deux postes de vice-président exécutif avant d’être élue présidente, recemment. *En Côte d’Ivoire, la position de la France de Sarkozy en faveur d’un des protagonistes, Alassane Ouattara en l’occurrence, fait craindre le pire. Selon le Hcr, 22.000 refugiés ivoiriens ont déjà quitté leur pays. Certains peuvent se retrouver en France en passant par des voies illégales. Qu’en pensez-vous ? C’est tout le drame né de l’inconséquence et de l’irresponsabilité du gouvernement français dans ce dossier. Ces prises de position à l’emporte-pièce jettent de l’huile sur le feu et contribuent au déplacement de populations qui sont un problème pour la Côte d’Ivoire, pour les pays voisins aux économies fragiles, mais également pour les pays européens dont la France qui peuvent faire face à un afflux de réfugiés. *Le président Sarkozy a déclaré à Saint Dizier (Haute Marne) que le choix du peuple ivoirien, c’est Alassane Ouattara. Cette position ne risque-t-elle pas de compliquer davantage la situation ? La position de Nicolas Sarkozy est une faute politique à double titre : Elle fait passer la France pour une puissance coloniale, ce qu’elle n’est plus depuis 1960 et elle alimente le ressentiment d’une partie de la population à l’encontre de notre pays et de nos ressortissants présents en Côte d’Ivoire. Il n’appartient pas à Nicolas Sarkozy ni à la communauté Internationale de «choisir » le président de la Côte d’Ivoire, mais aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens seuls de décider de leur avenir politique. *Vous avez, dès le début de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire, condamné l’empressement du président Sarkozy à soutenir Alassane Ouattara. Pourquoi ? Parce que dans ce genre de situation, la prudence doit toujours se substituer à l’emballement. Lorsqu’on est un chef d’Etat responsable, ce que ne semble pas être Nicolas Sarkozy, on prend en compte la sécurité de nos milliers de ressortissants présents sur place, on prend la peine d’étudier sérieusement toutes les données du problème, sauf à avoir déjà choisi son camp. Il y a eu une élection présidentielle en Côte d’Ivoire dont le résultat est contesté par un des deux candidats. Le Conseil constitutionnel ivoirien a proclamé monsieur Gbagbo vainqueur après avoir invalidé une partie des votes dans certaines régions du pays. Il appartient à son adversaire qui conteste cette décision, d’engager un recours devant les instances juridiques compétentes et d’apporter les preuves qu’il n’y a eu ni fraudes massives ni violences dans les régions du Nord contrôlées par la rébellion des Forces nouvelles qui, en 2002, avaient tenté de renverser Laurent Gbagbo. *Ne craignez-vous pas que l’option d’une intervention militaire en Côte d’Ivoire agitée par la Cedeao et la communauté Internationale, ne favorise une émigration incontrôlée vers la France ? Sur quels fondements juridiques la Cedeao ou la communauté internationale pourraient –elles décider d’une intervention militaire en Côte d’Ivoire si ce n’est au risque de provoquer un véritable bain de sang et une guerre civile ? Comment la Cedeao pourrait-elle intervenir militairement en Côte d’Ivoire sous prétexte du maintien de la paix et du respect de la démocratie alors qu’elle n’a pas cru bon intervenir lors du coup d’Etat militaire mené par Saliou Djibo en février 2010 au Niger, pays membre de cette organisation ? Il ne peut y avoir deux poids deux mesures. *Quelle devrait-être selon vous, l’attitude de la France et de la communauté internationale dans la crise Ivoirienne ? Il n’appartient pas à l’Etat français pas plus qu’à la communauté internationale de s’ingérer dans les affaires intérieures d’un Etat souverain. A ceux qui soufflent sur les braises, attisant le feu des tensions inter communautaires, il serait bon de rappeler que la rhétorique va-t-en guerre met en péril la vie de dizaines de milliers d’ivoiriens et d’Européens. Seule la diplomatie, la négociation et la concertation sont à même de régler l’écheveau de la crise ivoirienne. *A propos d’une éventuelle intervention militaire, le président Sarkozy a déclaré que la France n’a pas vocation à s’ingérer dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire. Que pensez-vous de cette déclaration ? Elle traduit l’incohérence du discours présidentiel, son aspect irréfléchi et contradictoire. Comment Nicolas Sarkozy peut sérieusement dire aujourd’hui, que la France n’a pas vocation à s’ingérer dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire, après avoir lancé un ultimatum ahurissant à Laurent Gbagbo pour quitter le pouvoir. Ça n’a pas de sens ! *Alain Juppé a emboîté le pas à Nicolas Sarkozy en déclarant que «la France ne prendra pas l’initiative d’une intervention militaire». Comment analysez-vous ses propos par rapport à ceux du Président français ? Je ne puis imaginer qu’ils n’aient pas été approuvés au préalable par Nicolas Sarkozy. C’est un retour en arrière par rapport aux propos belliqueux tenus par le chef de l’Etat dans les premiers jours de la crise ivoirienne, mais cela ne dissipe en rien le malaise suscité par l’interventionnisme de l’Elysée. Quoi qu’il en soit, la France n’a pas à intervenir militairement en Côte d’Ivoire, sauf à protéger nos compatriotes s’ils s’avéraient menacés ou en danger et que les autorités ivoiriennes ne puissent assurer leur sécurité. *Que pensez- vous de l’alignement de Nicolas Sarkozy sur la position américaine en Côte d’Ivoire qui pourrait paraître contraire aux intérêts de la France ? Est-ce véritablement une surprise ? L’alignement de la politique française sur celle de Washington est une constante depuis l’élection de Nicolas Sarkozy.de la réintégration du commandement militaire de l’Otan, à l’engagement de nos forces en Afghanistan en passant par le soutien sans réserve au fédéralisme européen et à la mondialisation…La publication par Wikileaks des câbles diplomatiques du département d’Etat américain sont à ce titre sans équivoque. Nicolas Sarkozy y est présenté comme le «président le plus pro-américain depuis la seconde Guerre mondiale» très apprécié de la Maison Blanche pour son «libéralisme, son atlantisme, son communautarisme»(…) …Dans cette logique, vous devez bien comprendre le combat que mène, en ce moment, la Côte d’Ivoire pour sa souveraineté. Le Front national a toujours été aux côtés des peuples qui se battent pour faire respecter leur souveraineté et leur liberté. Ce qui est valable pour le peuple français l’est tout autant pour le peuple ivoirien. Telediaspora.net

les mecs , pour le moment , nous devont attendre un peu le temps d'avoir des forces car actuellement ça ne serre a rien de ce faire tuer , par ces imbeciles du golf , aussi ce qui est sur , moi personnellement je suis inquiète pour les generaux là serieux , j'aurai le numero de mangou je lui aurai dit de faire tres attention et que juste pour l'imagine dramane et soro vont rire , ensuite dans le font ils vont vouloir les faire elimniner , en tt cas j'espere que ça n'arriveras pas et jamais , que dieu les gardes eux travail pour la republique et ceux sont avant tt des militaires.
pour revenir a la lutte nous devons respirer un bon coup car a mon avis on mange peu et pour la force ça nous arrange pas , attendons pour voir comment ces rebelles là vont gerer le pays , juste quelque temps avant de sortir a nouveau dieu garde la cote d'ivoire , les rebelles tuent facilement par rapport au fds donc attention a nous

pour vous remonter le moral

ne perdez jamais les racines !!

http://www.fdesouche.com/198935-bernard-lugan-lafrique-en-proie-aux-universalismes-video

FRERES et soeurs, amis patriotes, ne nous decourageons pas. Que veulent dire les français. il n'ya pas un ivoirien capable de diriger la CI. Pour se moquer et trainer la CI d'ivoire dans la boue, ils ont opté de prendre le fils du manoeuvre pour etablir comme president sachant qu'il a les mains tachée de sang. OU SONT PASSES LES IVOIRIENS? quelles ironie!
Nous avons orginé une marche hier à Accra avec le lybiens. CHERS IVOIRIENS, les français veulent nous jouer le coup que les belges ont fait aux Zairois en tuant LULUMBA. ces mêmes français diront damain, VOUS AVEZ LAISSE MOURIR UN CERVEAU QUI AURAIT PU DEVELOPER L4AFRIQUE. ivoiriens, levons nous et battons nous pour nos droits.
THE SLAVERY IS OVER! THE SLAVARY IS OVER! THE SLAVERY IS OVER. Ils vont tuer Gbagbo et faire disparaitre son corps, Blé Goudé est actuellement dans le COMA. Ivoiriens, l'heure a sonné.

C'est du racisme et de l esclavagisme à l'etat pur, ils se moquent de nous pendant que d autres se rejouissent. Mais ils ne réussiront pa à tuer Gbagbo ni Blé Goudé . que Dieu les protège

Attention les patriotes: il faut prendre un peu de recul, il faut etre un peu patient; il faut reflechir avant d'entamer l'étape suivante de la crise.

JE SUIS TRES SURE QUE ADO NE RESTERA PAS LONGTEMPS À LA TETE DE L'ETAT IVOIRIEN.

En ce qui concerne les Généraux, ils n'ont pas d'autre choix en ce moment.

Du courage les gars!!!
Babis
www.csanetherlands.com

merci babiss

La Nation Ivoirienne humilée, chers patriotes après la decision de ouattara de mettre l'embargo sur les medicaments, les banques , le cacao, et axphisier économiquement les ivoiriens, la France détruit notre souveraineté,pour imposer son valet comme un sauveur après un etouffement stratégique en complicité avec la soi-disante commmunauté internationale.Sachez que ouattara est désormais une marionnette qui ne saura dire non à ses chefs occidentaux,donc l'esclavage continue.Les rebelles et leur cortége macabre consacrés à la tête de l'Etat n'épargneront pas ceux du camp adverse par des éliminations systématiques,seules gages pour asseoir leur légitimité par la terreur comme ADN de survie. Adieu la démocratie,vive la terreur,les incinérations,les villages incendiés,les prisonniers en liberté. Ivoiriens,Ivoiriennes les énnemis de la paix depuis 1999 sont au pouvoir pour boire notre sang jusqu'à la lie. Gardez en esprit toutes ces souffrances endurées. La Lutte continue...

Les liens familiaux d’Ouattara
Auj. à 15:29
Avec les grands spéculateurs du cacao

Anthony Ward, le beau-fils d'Alassane Ouattara

Visage rond, chemises roses, yeux bleus, Anthony Ward, 51 ans, grand amateur des pistes de ski alpines, est considéré comme l’un des meilleurs traders de sa génération.

Au début des années 2000, alors que tous les analystes se montrent optimistes sur l’avenir de la Côte d’Ivoire après l’accession de Laurent Gbagbo au pouvoir, le fondateur de la société londonienne Armarajo est persuadé que le marché du cacao va se trouver en déficit…et se met à stocker dans des entrepôts européens des dizaines de milliers de tonnes de fèves. Deux ans plus tard, une rébellion éclate. Ward a 400.000 tonnes de cacao entre les mains. Il ne reste qu’à attendre le moment où les cours seront élevés pour les revendre et empocher un bonus considérable. Acquérant ainsi son surnom de « chocolate fingers ».

Huit ans plus tard, rebelote. Anthony Ward renouvelle son exploit. Quatre mois avant les élections ivoiriennes de 2010, tablant sur les difficultés politiques futures du pays, il achète d’un seul coup 240.000 tonnes de cacao qu’il revendra… la semaine dernière… juste avant l’offensive des forces rebelles du candidat malheureux à la présidentielle Alassane Ouattara contre le président Laurent Gbagbo. Le prix du cacao venait d’atteindre son plus haut sommet depuis 32 ans.

De quelle bonne fée dispose donc ce fils de militaire sans diplôme, converti dans le négoce international pour prévoir avec autant de justesse les évènements politiques en Côte d’Ivoire ?

Détail, son beau-père n’est autre qu’un certain… Ouattara, champion de la communauté euro-nord américaine ! Celui-là même qui a déclenché les deux guerres sans lesquelles le prix du cacao n’aurait aussi augmenté. Curieusement, on retrouve un autre proche du président de la communauté internationale à la tête de la direction Afrique d’Armajaro, un certain Loïc Folloroux, le fils de Dominique Nouvian, la deuxième épouse de…Ouattara ! Le monde est petit !

quand je pense a tout ce qui se passe actuellement, je suis tres triste.
Car nous jeune ivoirien sommes en train de faire les meme erreurs que nos grand-parents et nos parents. ils ont laisse tue leur grands hommes sans broncher. nous seront au yeux de nos enfants que des laches qui n'ont rien fait pour changer leur condition.

J'ai tres mal au coeur car je pense que notre generation a fait beaucoup d'effort. D'abord la marche d'octobre 2000, puis la mort de nombreux innocents en 2002 et 2004. et ernierement la mort de jeunes gens qui ont braver le danger pour soutenir gbagbo jusqu'au bout.
Mais tout cela n'a pas suffit, je suis triste pour cela car malgre nos efforts le mal est en train de triompher etnos enfants nous accuseront de n'avoir pas fait assez.

de toute les facon mangou la poule mouller est fini, il doit le savoir car mossi dramane ne le laissera pas en vie. il n'est pas fiable. je fairai pareille on ne peut pas faire confiance a des traitres.

son allegeance c'est seulement important maintenant pour mossi dramane car il veut calmer le reste des troupe et surtout la pop.

c'est une strategie!!!

pauvre mangouste poule mouller!!!

God is good. He said he would never forsake his children.
Do not give hope
He sees and hears what it is going on.
He will act at his own time
Be strong brothers and sisters IVORIAN
Again I say DON'T GIVE UP. KEEP ON PRAYING!!!!!!!
don't let the news you hear every day dispirit/dishearten you.

God bless you all

a famille Ouattara vole le cacao

Africains,Ivoiriens,vous qui avez la possibilité de joindre physiquement ces généraux,dites-leur de se méfier...des appareils auraient été placés dans leurs maisons,dans leurs bureaux pour écouter tout ce qu'ils disent....de plus,vous savez,Soro est dans la liste noire de Ouattara,ainsi que d'autres chefs rebelles qui connaissent déjà un peu trop de choses,alors,s'ils ne sont pas massacrés,ils iront au tpi,ce sera une façon pour Ouattara et sa belle famille la france de régler leur problème.Le plus urgent,c'est de comment sauver le général Mangou,car il est dans la short liste des sacrifiés...Pour ce qui est du PR Gbagbo et ses collaborateurs,ils iront en prison et ils finiront 1 à 1,empoisonné et l'on simulera des suicides,leurs biens seront confisqués....De plus,la constitution ivoirienne sera modifiée,pour permettre à tout le monde d'accéder au pouvoir,surtout que Ouattara estime que la Côte d'ivoire n'appartient à personne,alors,son pouvoir qui sera à vie sera transmis à un malien ou à un burkinabé.Bédié sera aussi tué,car sarkozy et ouattara se sont servis de lui sans qu'il ne le sache et quand on finit de sucer une orange,qu'est-ce que l'on en fait?tel a été le cas du général Guei,c'est lui qui a révélé les faiblesses de l'armée ivoirienne aux rebelles et leur a permis de frapper en 2002,après,il a été tué.
beaucoup de guerres tribales vont éclater en Côte d'ivoire,ceci sous la houlette des burkinabé,maliens et beaucoup d'autres miliciens que Ouattara va faire entrer en Côte d'ivoire pour tuer les baoulé,pour que les autres tribus soient accusées avec pour faux motif vengeance de leur frère Gbagbo qui a perdu le pouvoir...même dans les villages,les plantations,il y aura des massacres....il n'y aura plus de frais de douane pour aller au burkina faso et le cacao,café ivoirien passeront par là pour être écoulés.N'oubiez surtout pas que tous ceux qui se sont opposés politiquement à ouattara ont eu une fin tragique,et même ceux qui le font,sans oublier ceux qui le feront.
Alors,quand il y aura cette insécurité inter tribale à laquelle on associera aussi des assassinats de beaucoup de personnalités,Ouattara va jouer le pompier pour se faire un nom et cacher son vrai visage.Tout ceci sera avec la complicité de la France,le burkina faso.....
voilà grosso modo et en partie la suite de l'affaire...observez...

Le Général Djé Bi Poin du CECOS rejoint les FRCI.

"Si je tombe pendant le combat, enjambez mon corps et continuez la lutte."
SEM. Laurent Gbagbo,
Président de la république de Cote d'Ivoire.

Chers Amis, Frères et soeurs, Ivoiriens, Ivoiriennes, Amis de la cote d'Ivoire, Africains, Africaines,

Essuyons nos larmes,le moment est venu pour relever le défi du combat que mène depuis 2002 le président de la république de Cote d'Ivoire.
Ne nous trompons surtout pas de combat. Nous sommes en guerre contre la France. Elle a capture notre président et l'as livre a des hors la loi. Vous avez pu voir certaines images de bastonnades, et tortures au Golf Hôtel des éléments de la république de Cote d'Ivoire par des soi-disant rassembleurs, réconciliateurs. On y parle même de meurtre. L'heure est grave, il est entrain de se produire un génocide en Cote d'Ivoire, une épuration ethnique sous les yeux de la "communauté internationale" qui est supposée protéger la population, raison avancée pour attaquer les positions névralgiques du pays. La France veut donner une leçon a ceux qui ne veulent pas rentrer dans les rangs et veulent leur liberté.
Ne nous décourageons pas. Il est plus que temps d'intensifier la lutte pour notre indépendance totale de quelque forme que nous pouvons. Pour les non-combattants, il faut sortir, parler au gens, informer le monde entier, surtout organiser des marches locales bruyantes devant les consulats et ambassades européennes, françaises de préférence, parler aux sénateurs et députés aux oreilles attentives dans les pays de la diaspora ou nous sommes pour faire entendre la voie du peuple Ivoirien contre la barbarie du colon Français.
Je demande à tous les jeunes sur place à Abidjan et dans le reste du pays de prendre courage et s'organiser par quartier en petits groupes de 2, 4, 6 ou 8 personnes au trop dans la discrétion totale pour former des poches de résistance pour faire barrage a l'imposture pour que nos enfants et petits enfants ne vivent pas dans l'esclavagisme continu que la France veut nous imposer.
La Cote d'Ivoire est actuellement sous occupation française. Il faut la libérer une fois pour toujours. Notre avenir, celui de nos enfants et de nos petits enfants en dépend. L'avenir de l'Afrique surtout francophone toute entière en dépend. Nous avons tous le devoir de relever le défi.
Que dieu bénisse la Cote d'Ivoire, qu'il bénisse la terre des hommes.

Merci.

Anzo

Panafricaniste

le jour ou zapata va arriver la france du colon sadique sanguinaire sarkozi et son gang de rebelles et son gouverneur du golf pour les intérets français dramane ouattara l'assassin,seront surpris,il y aura des surprises!soukoi,vous dit zapata=la vengeance des ivoiriens!

Gbagbo est content d'être sous protection de l'ONUCI. Il s'est dit: Putain, c'est fini. Pas de pute, pas de femme, pas de ngolongolo la nuit, mais enfin, c'est fini et il n'est pas mort. Il va observer tranquillement l'évolution de la situation.
Il va redevenir ENFIN prêtre. Quel criminel va!

et toi racaille malienne de koffi tu vas pouvoir redevenir imam comme ton prophète Momo le pédophile

Chronologie
28 novembre2010 Ouattara remporte le second tour de la présidentielle.
4 décembre 2010 Gbagbo est investi suite à l'annulation de 570 000 votes.
28 mars Les FRCI (pro-Ouattara) lancent l'offensive depuis le nord du pays. Les forces fidèles à Gbagbo tiennent Abidjan.
30 mars La résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU autorise l'Onuci à intervenir militairement pour protéger les civils.
11 avril Les FRCI pénètrent dans la résidence de Gbagbo et l'arrêtent.

Côte d’Ivoire : Les généraux Mangou et Kassaraté font allégeance à Alassane Ouattara

Q-Ca veut dire quoi en clair ?
R-Ca veut dire que depuis le 12/04/2011 ,Al Hassan Ouattara , a à sa disposistion les forces armées ivoirienne.

Q-Ca veut dire quoi avoir à sa disposition les forces armées ivoirienne?
R-Ca veut dire que l'on est en mesure d'assurer l'ordre public et d'empecher les massacres,le génocide.

Q-Ca veut dire quoi avoir à sa disposition les forces armées de CI et ne pas intervenir?
R- Ca peut vouloir dire plusieurs choses:
1- Que l'on est incapable d'assurer une autorité.

2- Que l'on est commanditaire de crimes contre l'humanité,et à ce titre passible de la Cour Pénale Internationnale.

3-Que l'on est complice de crimes contre l'humanité,et à ce titre passible de la Cour Pénale Internationnale.

On peut en conclure qu'en autorisant ces ralliements , le Président Laurent Gbagbo a tenté d'éviter les massacres.
En ne les ayant pas fait cesser , Al Hassan Ouattara ne pourra pas invoquer un manque de moyens devant le TPI.