Libye: Les vraies raisons de la guerre en Libye à Kadhafi, par Jean Paul Pougala

Le 07 avril 2011 par IvoireBusiness -(*)Jean-Paul Pougala est un écrivain d’origine camerounaise, directeur de l’Institut d’Etudes Géostratégiques et professeur de sociologie à l’Université de la

Diplomatie de Genève en Suisse
Français, Françaises, Ivoiriens, Ivoiriennes, Afrique

A- Les vraies raisons de la guerre en Lybie

1-Premier satellite Africain RASCOM 1

Mouamar Kadhafi, le guide libyen.

Le 07 avril 2011 par IvoireBusiness -(*)Jean-Paul Pougala est un écrivain d’origine camerounaise, directeur de l’Institut d’Etudes Géostratégiques et professeur de sociologie à l’Université de la

Diplomatie de Genève en Suisse
Français, Françaises, Ivoiriens, Ivoiriennes, Afrique

A- Les vraies raisons de la guerre en Lybie

1-Premier satellite Africain RASCOM 1

C’est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l’Afrique sa première vraie révolution des temps modernes : assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l’enseignement à distance ; pour la première fois, une connexion à bas coût devient disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX.

L’histoire démarre en 1992 lorsque 45 pays africains créent la société RASCOM pour disposer d’un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l’Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu’il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l’Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat. Un satellite africain coûtait juste 400 millions de dollars payable une seule fois et ne plus payer les 500 millions de location par an. Quel banquier ne financerait pas un tel projet ? Mais l’équation la plus difficile à résoudre était : comment l’esclave peut-il s’affranchir de l’exploitation servile de son maître en sollicitant l’aide de ce dernier pour y parvenir ? Ainsi, la Banque Mondiale, le FMI, les USA, l’Union Européenne ont fait miroiter inutilement ces pays pendant 14 ans.

C’est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l’inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire; le guide Libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars, La Banque Africaine de Développement a mis 50 millions, la Banque Ouest Africaine de Développement, 27 millions et c’est ainsi que l’Afrique a depuis le 26 décembre 2007 le tout premier satellite de communication de son histoire. Dans la foulée, la Chine et la Russie s’y sont mises, cette fois en cédant leur technologie et ont permis le lancement de nouveaux satellites, Sud-Africain, Nigérian, Angolais, Algérien et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010. Et on attend pour 2020, le tout premier satellite technologiquement 100% africain et construit sur le sol africain, notamment en Algérie. Ce satellite est prévu pour concurrencer les meilleurs du monde, mais à un coût 10 fois inférieur, un vrai défi.

Voilà comment un simple geste symbolique de 300 petits millions peut changer la vie de tout un continent. La Libye de Kadhafi a fait perdre à l’Occident, pas seulement 500 millions de dollars par an mais les milliards de dollars de dettes et d’intérêts que cette même dette permettait de générer à l’infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dépouiller l’Afrique.

2. Fond Monétaire Africain, Banque Centrale Africaine, Banque Africaine des Investissements

Les 30 milliards de dollars saisis par M. Obama appartiennent à la Banque Centrale Libyenne et prévu pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers 3 projets phare :
- la Banque Africaine d’Investissement à Syrte en Libye,
- la création dès ce 2011 du Fond Monétaire Africain avec un capital de 42 milliards de dollars avec Yaoundé pour siège,
- la Banque Centrale Africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fin du Franc CFA grâce auquel Paris a la main mise sur certains pays africains depuis 50 ans.

On comprend dès lors et encore une fois la rage de Paris contre Kadhafi. Le Fond Monétaire Africain doit remplacer en tout et pour tout les activités sur le sol africain du Fond Monétaire International qui avec seulement 25 milliards de dollars de capital a pu mettre à genoux tout un continent avec des privatisations discutables, comme le fait d’obliger les pays africains à passer d’un monopole publique vers un monopole privé. Ce sont les mêmes pays occidentaux qui ont frappés à la porte pour être eux aussi membres du Fond Monétaire africain et c’est à l’unanimité que le 16-17 décembre 2010 à Yaoundé les Africains ont repoussé cette convoitise, instituant que seuls les pays africains seront membres de ce FMA.

Il est donc évident qu’après la Libye la coalition occidentale déclarera sa prochaine guerre à l’Algérie, parce qu’en plus des ses ressources énergétiques énormes, ce pays a une réserve monétaire de 150 milliards d’Euros. Ce qui devient la convoitise de tous les pays qui bombardent la Libye et qui ont tous quelque chose en commun, ils sont tous financièrement en quasi faillite, les USA à eux seuls ont 14.000 Milliards de dollars de dettes, La France, la Grande Bretagne et l’Italie ont chacun environ 2.000 milliards de dettes publiques alors que les 46 pays d’Afrique Noire ont au total moins de 400 milliards de dollars de dettes publiques. Créer des fausses guerres en Afrique dans l’espoir de trouver de l’oxygène pour continuer leur apnée économique qui ne fait que s’empirer ne fera qu’enfoncer les Occidentaux dans leur déclin qui a pris son envol en 1884, lors de la fameuse Conférence de Berlin. Car comme l’avait prédit l’économiste Américain Adams Smith en 1865, dans son soutient à Abraham Lincoln pour l’abolition de l’esclavage, «l’économie de tout pays qui pratique l’esclavage des noirs est en train d’amorcer une descente vers l’enfer qui sera rude le jour où les autres nations vont se réveiller »

3- Unions régionales comme frein à la création des Etats Unis d'Afrique

Pour déstabiliser et détruire l’union Africaine qui va dangereusement (pour l’Occident) vers les Etats-Unis d’Afrique avec la main de maître de Kadhafi, l’Union Européenne a d’abord tenté sans y parvenir la carte de la création de l’UPM (Union Pour la Méditerranée) Il fallait à tout prix couper l’Afrique du Nord du reste de l’Afrique en mettant en avant les mêmes thèses racistes du 18-19ème siècle selon lesquelles les populations africaines d’origine Arabes seraient plus évoluées, plus civilisées que le reste du continent. Cela a échoué parce que Kadhafi a refusé d’y aller. Il a compris très vite le jeu à partir du moment où on parlait de la Méditerranée en associant quelques pays africains sans en informer l’Union Africaine, mais en y invitant tous les 27 pays de l’Union Européenne.

L’UPM sans le principal moteur de la fédération africaine était foirée avant même de commencer, un mort-né avec Sarkozy comme Président et Mubarack, le vice-président. Ce que Alain Juppé tente de relancer, tout en misant sur la chute de Kadhafi, bien sur. Ce que les dirigeants Africains ne comprennent pas est que tant que ce sera l’Union Européennes à financer l’Union Africaine, on sera toujours au point de départ, car dans ces conditions, il n’y aura pas d’effective indépendance. C’est dans le même sens que l’Union Européenne a encouragé et financé les regroupements régionaux en Afrique. Il était évident que la CEDEAO qui a une Ambassade à Bruxelles et qui tire l’essentiel de son financement de l’UE, est un obstacle majeur contre la fédération africaine. C’est ce que Lincoln avait combattu dans la guerre de sécession aux Etats-Unis, parce qu’à partir du moment où un groupe de pays se retrouvent autour d’une organisation politique régionale, cela ne peut que fragiliser l’organe central. C’est ce que l’Europe voulait et c’est ce que les Africains n’ont pas compris en créant coup sur coup, la COMESA, l’UDEAC, la SADC et le Grand Maghreb qui n’a jamais fonctionné encore une fois grâce à Kadhafi qui lui l’avait très bien compris.

4-Kadhafi, l'Africain qui a permis de laver l'humiliation de l'Apartheid

Kadhafi est dans le coeur de presque tous les Africains comme un homme très généreux et humaniste pour son soutien désintéressé a la bataille contre le régime raciste d’Afrique du Sud. Si Kadhafi avait été un homme égoïste, rien ne l’obligeait à attirer sur lui les foudres des occidentaux pour soutenir financièrement et militairement l’ANC dans sa bataille contre l’apartheid.
C’est pour cela que à peine libéré de ses 27 ans de prisons, Mandela décide d’aller rompre l’embargo des Nations Unis contre la Libye le 23 Octobre 1997. A cause de cet embargo même aérien, depuis 5 longues années aucun avion ne pouvait atterrir en Libye. Pour y arriver, Il fallait prendre un avion pour la Tunisie ; arriver à Djerba et continuer en voiture pendant 5 heures pour Ben Gardane, passer la frontière et remonter en 3 heures de route par le désert jusqu’à Tripoli. Ou alors, passer par Malte et faire la traversée de nuit, sur des bateaux mal entretenus jusqu’à la côte libyenne.

Un calvaire pour tout un peuple, juste pour punir un seul homme. Mandela décida de rompre cette injustice et répondant a l’ex Président Américain Bill Clinton, qui avait jugé cette visite «malvenue», il s’insurgea : «Aucun Etat ne peut s'arroger le rôle de gendarme du monde, et aucun Etat ne peut dicter aux autres ce qu'ils doivent faire ». il ajouta : « ceux-là qui hier étaient les amis de nos ennemis, ont aujourd’hui le toupet de me proposer de ne pas visiter mon frère Kadhafi, ils nous conseillent d’être ingrats et d’oublier nos amis d’hier ». En effet, pour l’Occident, les racistes d’Afrique du Sud étaient leurs frères qu’il fallait protéger. C’est pour cela que tous les membres de l’Anc étaient considérés des dangereux terroristes, y compris Nelson Mandela. Il faudra attendre le 2 Juillet 2008, pour que le Congrès Américain vote une loi pour rayer le nom de Nelson Mandela et de ses camarades de l’ANC de cette liste noire, pas parce qu’ils ont compris la bêtise d’une telle liste, mais parce qu’on voulait faire un geste pour les 90 ans de Nelson Mandela. Si les Occidentaux sont aujourd’hui repentis de leur soutient d’hier aux ennemis de Mandela et sont vraiment sincères lorsqu’on lui donnent des noms de rue et de places, comment continuer à faire la guerre à celui qui a permis la victoire de Mandela et son peuple, Kadhafi ?

B- Ceux qui veulent exporter la démocratie sont ils des démocrates?

Et si la Libye de Kadhafi était plus démocratique que les USA, la France, la Grande Bretagne et tous ceux qui font la guerre pour exporter la démocratie en Libye ? Le 19 Mars 2003, le Président Georges Bush lance les bombes sur la tête des Iraquiens avec le prétexte d’y exporter la démocratie. Le 19 Mars 2011, c’est-à-dire 8 ans plus tard et jour pour jour, c’est le Président Français qui lance ses bombes sur la tête des Libyens avec le même prétexte de leur offrir la démocratie. Monsieur Obama, Prix Nobel de la Paix 2009 et président des Etat Unis d’Amérique, pour justifier qu’il procède à un déferlement de missiles Cruise de ses sous-marins sur la tête des Libyens a dit que c’était pour chasser le dictateur Kadhafi du pouvoir et y instaurer la démocratie.

La question que tout être humain doté de la moindre capacité intellectuel de jugement et d’appréciation ne peut s’empêcher de se poser est : ces pays comme la France, l’Angleterre, les USA, l’Italie, la Norvège, le Danemark, la Pologne dont la légitimité pour aller bombarder les Libyens se base sur le seul fait de s’être autoproclamés « pays démocratiques » sont-ils réellement démocratiques ? Si oui, sont-ils plus démocratiques que la Libye de Kadhafi ? La réponse, sans équivoque est NON, pour la simple et bonne raison que la démocratie n’existe pas. Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais celui-là même dont la ville natale, Genève abrite l’essentiel du commandement des Nations Unies. Il s’agit bien entendu de Jean-Jacques Rousseau né à Genève en 1712 qui affirme dans le chapitre IV du Livre III de son très célèbre « Contrat Social » que : « il n'a jamais existé de véritable démocratie, et il n'en existera jamais». Pour qu’un état soit véritablement démocratique Rousseau pose 4 conditions selon lesquelles la Libye de Kadhafi est même de loin plus démocratique que les Etats-Unis d’Amérique, la France et tous les autres qui prétendent lui exporter la démocratie à savoir :

1- Dimension de l’Etat : plus un état est grand, moins il peut être démocratique, pour Rousseau l’Etat doit être très petit pour que le peuple soit facile à rassembler et que chaque citoyen puisse aisément connaître tous les autres. Avant donc de faire voter les gens, il faut s’assurer que chacun connaisse tous les autres sans quoi voter pour voter est un acte dénué de tout fondement démocratique, c’est un simulacre de démocratie pour élire un dictateur. La structure de l’organisation de l’Etat Libyen se fonde sur une base tribale qui regroupe par définition le peuple en de petites entités. Le sentiment démocratique est plus présent dans une tribu, dans un village que dans une grande Nation, parce que le fait que tout le monde se connaisse et que la vie tourne autour des mêmes points communs apporte une sorte d’autorégulation, d’autocensure même pour peser à chaque instant, la réaction ou la contre-réaction des autres membres pour ou contre les opinions qu’on peut avoir. Sous cet angle, c’est la Lybie qui répond le mieux aux exigences de Rousseau, ce qu’on ne peut pas dire de même pour les Etats-Unis d’Amérique, la France ou la Grande Bretagne, des sociétés fortement urbanisées où la majorité des voisins ne se disent même pas bonjour et donc ne se connaissent pas, même vivant cote-à-cote pendant 20 ans.
Dans ces pays, on est passé directement à l’étape suivante : « le vote » qu’on a malignement sanctifié afin de faire oublier que ce vote est inutile à partir du moment où je m’exprime sur l’avenir d’une nation sans en connaitre ses membres. On est ainsi arrivé jusqu’à la bêtise du vote des citoyens vivant à l’étranger. Se connaitre et se parler est la condition essentielle de la communication pour le débat démocratique qui précède toute élection.

2- Il faut la simplicité des mœurs et des comportements pour éviter que l’on passe l’essentiel du temps à parler de justice, de tribunal pour trouver des solutions aux multitudes querelles d’intérêts divers qu’une société trop complexe fait naitre naturellement. Les Occidentaux se dé finissement comme des pays civilisés, donc aux mœurs complexes et la Libye comme pays dit primitif, c’est-à-dire aux meurs simples. Sous cet angle, encore une fois, c’est la Libye qui répondrait mieux aux critères démocratiques de Rousseau que tous ceux qui prétendent lui donner des leçons de démocratie. Dans une société complexe, les trop nombreux conflits sont résolus par la loi du plus fort, puisque celui qui est riche évite la prison parce qu’il peut se permettre un meilleur avocat et surtout, orienter l’appareil répressif de l’état contre celui qui vole une banane dans un supermarché, plutôt que le délinquant financier qui fait crouler une banque. Dans une ville comme New York où 75% de la population est blanche, 80% des postes de cadres sont occupés par des Blancs et ils ne sont que 20% des personnes en prison.

3- L’égalité dans les rangs et dans les fortunes. Il suffit de voir le classement FORBES 2010 pour voir quels sont les noms des personnes les plus riches de chacun des pays qui jette la bombe sur la tête des Libyens et voir la différence avec le salaire le plus bas dans chacun des pays et faire de même pour la Libye pour comprendre qu’en matière de redistribution de la richesse du pays, c’est à la Libye d’exporter son savoir faire à ceux qui la combattent et non le contraire. Même sous cet angle, selon Rousseau, la Libye serait plus démocratique que ceux qui veulent pompeusement lui exporter la prétendue démocratie. Aux Etats-Unis 5% de la population possèdent 60% de la richesse nationale. C’est le pays le plus déséquilibré, le plus inégal du monde.

4- PAS DE LUXE. Pour Rousseau pour qu’il y ait la démocratie dans un pays, il ne faut pas qu’il y ait de luxe parce que selon lui, le luxe rend nécessaire la richesse et cette dernière devient la vertu, l’objectif à atteindre à tout prix et non le bonheur du peuple, « le luxe corrompt à la fois le riche et le pauvre, l'un par la possession, l'autre par la convoitise ; il vend la patrie à la mollesse, à la vanité ; il ôte à l'Etat tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l'opinion ». Ya-t-il plus de luxe en France ou en Libye ? Ce rapport d’asservissement des employés qui sont poussés jusqu’au suicide les employés mêmes des entreprises publiques ou semi-publique, pour des raisons de rentabilité et donc de possession de luxe d’une des parties est-il plus criant en Libye ou en Occident ?
Le sociologue Américain C. Wright Mills a décrit en 1956 la démocratie américaine comme « la dictature des élites ». Selon Mills, les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas une démocratie parce qu’en définitive, c’est l’argent qui y parle dans les élections et non le peuple. Le résultat de chaque élection y est l’expression de la voix de l’argent et non la voix du peuple. Après Bush-père et Bush-fils, pour les primaires républicaines de 2012, on parle déjà de Bush-benjamin. En plus, si le pouvoir politique se base sur la bureaucratie, Max Weber fait remarquer qu’il y a 43 millions de fonctionnaires et militaires aux Etats-Unis qui commandent effectivement le pays, mais qui n’ont été votés par personne et qui ne répondent pas directement au peuple de leurs activités. Une seule personne (un riche) est donc votée mais le vrai pouvoir sur le terrain est tenue par une seule caste de riches qui ne résulte purement et simplement que de nominations comme les ambassadeurs, les généraux de l’armée etc...

Combien de personnes dans les pays autoproclamés « démocratiques » savent qu’au Pérou la constitution interdit un deuxième mandat consécutif au président de la république sortant ? Combien de personnes savent qu’au Guatemala, non seulement le président sortant ne doit plus jamais se présenter comme candidat à cette fonction, mais qu’en plus à aucun degré de parenté, aucun membre de sa famille ne pourra plus prétendre à cette fonction ? Combien savent que le Rwanda est le pays qui intègre politiquement le mieux les femmes au monde avec 49% de parlementaires femmes ? Combien savent que dans le classement de la CIA 2007, sur 10 pays les mieux gérés au monde, 4 sont Africains ? Avec la palme d’or à la Guinée équatoriale dont la dette publique ne représente que 1,14% de son PIB.

La guerre civile, les révoltes, les rebellions sont les ingrédients d’un début de démocratie soutient Rousseau. Parce que la démocratie n’est pas une fin, mais un processus permanent pour réaffirmer les droits naturels des humains que dans tous les pays du monde (sans exception) une poignée d’hommes et de femmes, confisquant le pouvoir du peuple, l’oriente pour se maintenir aux affaires. On trouve ici et là des formes de castes qui usurpent le mot « démocratie » qui doit être cet idéal vers lequel tendre et non un label à s’approprier ou un refrain à vanter parce qu’on est juste capable de crier plus fort que les autres. Si un pays est calme comme la France ou les Etats-Unis, c’est-à-dire sans aucune révolte, pour Rousseau cela veut tout simplement dire que le système dictatorial est suffisamment répressif pour empêcher toute tentative de rébellion. Si les Libyens se révoltent, ce n’est pas une mauvaise chose. C’est prétendre que les peuples acceptent stoïquement le système qui les opprime partout dans le monde sans réagir qui est très mauvais. Et Rousseau de conclure : « Malo periculosam libertatem quam quietum servitium -traduction : S'il y avait un peuple de dieux, il se gouvernerait démocratiquement. Un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes ». Dire qu’on tue les Libyens pour leur bien est un leurre.

C- Quelles leçons pour l'Afrique?
Après 500 ans de relations de dominateur et de dominé avec l’Occident, il est dès lors prouvé que nous n’avons pas les mêmes critères pour définir le bon et le méchant. Nous avons des intérêts profondément divergents. Comment ne pas déplorer le Oui de 3 pays africains au sud du Sahara, Nigeria, Afrique du Sud et Gabon pour la résolution 1973 inaugurant la nouvelle forme de colonisation baptisée « protection des peuples », validant la théorie raciste que les Européens véhiculent depuis le 18ème siècle selon laquelle l’Afrique du Nord n’a rien à partager avec l’Afrique Subsaharienne, l’Afrique du nord serait ainsi plus évoluée, plus cultivée et plus civilisée que le reste de l’Afrique. Tout se passe comme si la Tunisie, l’Egypte, la Libye, l’Algérie ne faisaient pas partie de l’Afrique. Même les Nations Unies semblent ignorer la légitimité de l’Union Africaine sur ses états membres. L’objectif est d’isoler les pays d’Afrique subsaharienne afin de mieux les fragiliser et les tenir sous contrôle. En effet, dans le capital du nouveau Fond Monétaire Africain (FMA), l’Algérie avec 16 milliards de dollars et la Libye avec 10 milliards de dollars contribuent à eux tous seuls pour près de 62% du capital qui est de 42 milliards de Dollars. Le premier pays d’Afrique subsaharienne et les plus peuplés, le Nigeria suivi de l’Afrique du Sud arrivent très loin derrière avec 3 milliards de dollars chacun.

C’est très inquiétant de constater que pour la première fois de l’histoire des Nations Unies, on a déclaré la guerre à un peuple sans avoir exploré au préalable la moindre piste pacifique pour solutionner le problème.

L’Afrique a-t-elle encore sa place dans une telle organisation ? Le Nigeria et l’Afrique du Sud sont disposés à voter OUI à tout ce que l’Occident demande, parce qu’ils croient naïvement aux promesses des uns et des autres de leur donner une place de membre permanent au Conseil de Sécurité avec le même droit de veto. Ils oublient tous les deux que la France n’a aucun pouvoir de leur attribuer le moindre poste. Si elle l’avait, il y a belle lurette que Mitterrand l’aurait faite pour l’Allemagne de Helmut Kohl. La reforme des Nations Unies n’est pas à l’ordre du jour. La seule manière de compter, est la méthode chinoise : tous les 50 pays africains doivent quitter les Nations Unies. Et s’ils doivent y retourner un jour, ne le faire que s’ils ont obtenu ce qu’ils demandent depuis longtemps, un poste pour toute la fédération africaine, sinon rien.

Cette méthode de la non-violence est la seule arme de justice dont disposent les pauvres et les faibles que nous sommes. Nous devons tout simplement quitter les Nations Unies, car cette organisation de par sa configuration, de par sa hiérarchie est aux services des plus forts.

Nous devons quitter les Nations Unies afin de marquer notre réprobation de cette conception du monde basée uniquement sur l’écrasement du plus faible. Tout au moins ils seront libres de continuer de le faire, mais pas avec notre signature, pas en rappelant que nous sommes d’accord alors qu’ils savent très bien qu’ils ne nous ont jamais interrogés. Et même quand nous avons donné notre propre point de vue, comme la rencontre de samedi 19/3 à Nouakchott avec la déclaration sur la contrariété à l’action militaire, ceci a été passé tout simplement sous silence pour aller accomplir le forfait de bombarder le peuple africain.

Ce qui arrive aujourd’hui est le scénario déjà vu auparavant avec la Chine. Aujourd’hui, on reconnaît le gouvernement Ouattara, on reconnaît le gouvernement des insurgés en Libye. C’est ce qui s’est passé à la fin de la deuxième guerre mondiale avec la Chine. La soit disante communauté internationale avait choisi Taiwan comme unique représentant du peuple Chinois en lieu de place de la Chine de Mao. Il faudra attendre 26 ans, c’est-à-dire le 25 octobre 1971 avec la résolution 2758 que tous les Africains devraient lire, pour mettre fin à la bêtise humaine. La Chine est admise, sauf qu’elle a prétendu et obtenue d’être membre permanent avec doit de veto, si non elle n’entre pas. Cette exigence satisfaite et la résolution d’admission entrée en vigueur, il faudra attendre un an pour que le 29 septembre 1972, le Ministre Chinois des Affaires Etrangères donne sa réponse avec une lettre au Secrétaire Général des Nations Unies pas pour dire Oui ou Merci, mais pour faire des mises au point, en garantie de sa dignité et de sa respectabilité.
Qu’est-ce que l’Afrique espère obtenir des Nations Unies sans poser un acte fort pour se faire respecter ? On a vu en Cote d’Ivoire un fonctionnaire des Nations Unies se considérer au dessus d’une institution constitutionnelle de ce pays. Nous sommes entrés dans cette organisation en acceptant d’être des serfs et croire que nous serons invités à table pour manger avec les autres dans les plats que nous avons lavés est tout simplement crédule, pire, stupide. Quand l’UA reconnaît la victoire de Ouattara sans même tenir compte des conclusions contraires de ses propres observateurs envoyés sur le terrain, juste pour faire plaisir à nos anciens maîtres, comment peut-on nous respecter ? Lorsque le président Sud-Africain Zuma déclare que Ouattara n’a pas gagné les élections et change à 180° après un tour à Paris, on peut se demander ce que valent ces dirigeants qui représentent et parlent au nom de 1 milliard d’Africains.
La force et la vraie liberté de l’Afrique viendront de sa capacité à poser des actes réfléchis et en assumer les conséquences. La dignité et la respectabilité ont un prix. Sommes-nous disposés à le payer ? Si non, notre place reste à la cuisine, aux toilettes pour garantir le confort des autres.

Genève le 28/03/2011
Jean-Paul Pougala
"pnkongue@yahoo.fr"

Commentaires

Et Pougala de mes fesses là, il faut arrêter un peu de gratter tes rondelles car là c'est affligeant, bas, en dessous de la terre tellement c'est minable comme argument.
Si tu es prêt à payer, COMMENCE D'ABORD PAR TOI MEME après on te suivra, car de là où tu écris il est bien vrai que t'es dans ta cuisine ou dans tes toillettes pour garantir tes propres conforts. Quel lâche va ce Pougala, ha ha ha ha aha, nous nous sommes au front pour chasser ce vilain de Gbagbo

Making on the basis of the ordinary Chemical Equipment technology's been further practical oriented, so there is conducive to grinding technology the promotion and application, and to promote and improve the grinding precision processing technology, to further improve the advanced manufacturing techniques to enhance the competitive strength of the Basket Mills technology in the field of manufacturing.

"C’est très inquiétant de constater que pour la première fois de l’histoire des Nations Unies, on a déclaré la guerre à un peuple sans avoir exploré au préalable la moindre piste pacifique pour solutionner le problème."
Ce qui est inquiétant Mr Pougala c'est les mots que vous employez
"on a déclaré la guerre à un peuple"...quelle guerre ? Non mais sérieusement!
faut changer de métier Môssieur !

Wahou ! Je suis épaté par l'esprit d'analyse et de bonne foie de Koffi et de Yovo. Je dois dire qu'une réponse à un article aussi détaillé se résumant à des insultes et des moqueries montre que vous maîtrisez votre sujet !

Où est passez votre argumentation ? Ben oui, car je suppose que ce genre de réponse est une blague. Ah c'est là votre piètre niveau ? Toutes mes condoléances alors mes chers messieurs.

Mais je vous comprends, difficile de parler de la légitimité d'Ado quand on voit que ses "soutiens internationaux" passe leur temps à piller des pays au nom de "la démocratie". D'ailleurs comment ça se fait que leurs guerres tombent toujours sur les soit disant dictateur qui ne sont pas à leur bottes ? J'attends très sérieusement la réponse de Yovo qui à l'aire de savoir jongler avec le cynisme et le ridicule.

Non franchement je suis en admiration béate devant une telle démission intellectuelle.

ben oui...à blague, blague et demi !

Merci pour ta réponse constructive Yovo ;)

Y'a rien à construire sur du "vent" !

Tu n'es pas capable d'argumenter tout simplement parce que tu as tort. Tu sais juste faire des réponses de 3 ou 4 lignes maximum en essayant de détourner le sujet de la conversation. C'est quand même drôle de te voir confirmer ce que j'avais dis pus haut.

Je sais que t'es un peu limité...j'voudrais pas te mettre dans l'embarras !

Merci pour ta grande sollicitude, je suis rassuré.

Faut vous revoir.seul l'ignorance tue.et votre soi disant d'ivoirien qui assoiffé de pouvoir est prêt a tout.faut les aveugles les sourdes pr le suivre

Faut vous revoir.seul l'ignorance tue.et votre soi disant d'ivoirien qui assoiffé de pouvoir est prêt a tout.faut les aveugles les sourdes pr le suivre

quand je lis des intellectuels comme vous, je me rends compte que j'ai bien fais de passer d'afropessimiste que j'étais, à l'afrooptimiste que je suis devenu dépuis . et ma foi en une afrique nouvelle, libre et digne, s'en trouve agrndie. c'est vrai que nous avons des freres qui malheureusement n'ont encore rien compris, et qui fissure le mur pour permettre aux lézards occidentaux de rentrer dans la maison et y semer le desordre, mais le jour viendra où ces frere là nous rejoindrons au combat, et nous y arriverons, pour la plus grande gloire de Dieu et le bien etre de toute l'humanité, y compris les occidentaux. ils pensent que le bonheur et le bien etre de leurs peuples doivent forcement se faire se faire au detriment des autre peuples, QUELLE BETISE!.
MERCI POUGALA DE REDONNER ESPOIR A NOUS JEUNES AFRICAINS.
LA PRISE DE CONSCIENCE ET LA VICTOIRE NE SONT PAS LOIN. DEJA CELA COMMENCERA EN COTE D'IVOIRE BIENTOT, ET TOUS LES HOMMES LE VERONT ET LE CONFESSERONT.

Le Général Charles De Gaulle a accepté malgré lui, croyez-vous que Sarkozy va accepter de son propre gré ?

Les luttes de la génération de nos grands pères ont donné naissance à de nouveaux États, comme nous les connaissons aujourd´hui (Ghana, Togo, Cameroun, RD Congo, Congo, Gabon, Côte d´Ivoire etc. … )
Les Africains s’éduquaient et s’affirmaient d’une nouvelle façon. L’histoire était en marche. Toute fois, malgré les progrès obtenus - et il y a eu des progrès considérables dans certaines parties de l’Afrique - nous savons aussi que cette promesse est encore loin de se réaliser. Des pays tels que la Côte d´Ivoire, dont le revenu par habitant était supérieur à celui de la Corée du Sud lorsque je suis né, ont été fortement distancés. Les maladies et les conflits ont ravagé plusieurs régions du continent africain.

Dans de nombreux pays, l’espoir de la génération de mon père a cédé la place au cynisme, voire au désespoir. Certes, il est facile de pointer du doigt et de rejeter la responsabilité de ces problèmes sur d’autres. Il est vrai qu’une carte coloniale qui n’avait guère de sens a contribué à susciter des conflits, et l’Occident a souvent traité avec l’Afrique avec condescendance, à la quête de ressources plutôt qu’en partenaire. Cependant, l’Occident n’est pas responsable de la destruction de l’économie africaine au cours des dix dernières années, ni des guerres où des enfants sont enrôlés comme soldats.

Le Coursier : Pierre-David Takpara

Mon combat
"Indépendance, Paix, Liberté, Patrie… !!!"

La Communauté Internationale, l´ONU et après ? […]

Quelle est le rôle des NATIONS UNIES ou la communauté internationale dans la misère des Peuples africains?
Quelle place occupe l´Afrique et quel est son rôle dans cette communauté internationale l O.N.U ?
Les Nations Unies : Une organisation pour le pillage en AFRIQUE !

1. Indépendance politique et la libération économique nécessaire
2. Nécessité d'une industrialisation de l'Afrique
3. L´aide extérieure augmente les chances
4. Chute de toute forme de domination étrangère

· L'indépendance politique et la libération économique nécessaire

Un mouvement de révolte gronde sur l´Afrique tout entier, mais rien ne permet
l'affirmation, les pouvoirs impérialistes soient prêts à relâcher volontairement leur accès économique, politique et militaire. L'Afrique méprisée et privée {volée} de ses droits {raisons} joue un rôle primordial dans les plans {projets, budgets} d'expansion des puissances impérialistes aujourd'hui. Par des manœuvres habiles et sous le prétexte d'arrangements économiques, ces pouvoirs s'associent et ils coordonnent leurs efforts à l'établissement des bases militaires qui sont nécessaires, s'ils veulent exploiter les richesses énormes comme prévue.
Ainsi le colonialisme incline à s'habiller en forme internationale; il tolère les drapeaux et les hymnes nationales africaines, mais il ne tolère pas que quelqu'un remue à ses intérêts.
Prise de manière isolée, l'indépendance politique ne signifie en aucun cas libération nationale complète. Elle est certainement une étape décisive et nécessaire. Néanmoins, nous sommes contraints {forcés} de reconnaître, que l'indépendance nationale présuppose non seulement la libération politique, mais aussi et surtout une libération économique totale. Sans ces deux exigences, aucun progrès social n'est possible. Si l'Afrique doit se libérer cependant sur le plan économique, il ne faut pas plus longtemps, qu'elle soit considérée comme un réservoir de matière première.(Patrik Lumumba†1961) Nous devons souligner la situation actuelle du sous-développement de presque tout le continent africain. Elle est une conséquence directe du manque de chaque économie typiquement africaine. Les nouveaux Etats se trouvent, s'ils se libèrent de la servitude, en face de l'état de choses sérieuses, que l'économie africaine est morcelée et intégrée dans les domaines économiques des anciennes puissances coloniales respectives.
A présent, l'économie africaine est fondée sur le commerce, et sa fonction essentielle est de faire un fardeau économique de la mère patrie de la colonie. L'Afrique est considérée comme un marché sur lequel chaque concurrence qui est soupçonnée de faire l'arrêt aux intérêts de la mère patrie est supprimée avec soin.
Selon les hasards de la colonisation, aujourd'hui les pays africains voisins avec les réalités économiques identiques appartiennent absolument à des organisations économiques et commerciales différentes. En général nous ne trouvons nulle part une accumulation de capital qui serait capable d´assurer sur place les investissements nécessaires du développement économique et social de nos pays.
Les outils {instruments} de notre économie n'existent pas; nous disposons seulement, que de quelques spécialistes de notre propre peuple; en réalité nous devons contribuer au développement des anciennes puissances coloniales, qui sont déjà très industrialisées: Est-ce que cet état peut mener, vers un peu d'autre, qu'à la ruine? Pour cette raison, aucun pays colonisé – en dépit de tous les discours humanitaires - n'a encore atteint un niveau social, qui serait comparable aussi seulement avec les plus bas niveaux de vie en Europe.

· Nécessité d'une industrialisation de l'Afrique

Nous avons à faire avec un cercle vicieux : Les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvre. Nous devons briser ce cercle, cela veut dire, nous devons complètement détruire le „pacte colonial". Seulement alors l'Afrique peut obtenir une économie avec un caractère national qui assure un meilleur avenir à ses peuples. Nous savons, qu'aujourd'hui l'idée d'un marché commun africain fait son chemin. La thèse s'impose, qu'une unité économique authentiquement africaine, qui part des intérêts à la population, doit être créée. Alors, il s´agit de convaincre les impérialistes, qu´en fin de compte toutes les nations industrielles - aussi les plus extrêmement développées - doivent être intéressées que l'Afrique construit sa propre économie et crée les bases pour sa propre industrialisation.
La fausse pensée {idée} coloniale, que c'est impossible d'industrialiser l'Afrique doit être abandonnée en faveur des nouvelles idées, qui concluent au développement inévitable de tous les continents - y compris l'Afrique - et inclure la nécessité absolue d'une industrialisation des pays d'Afrique. Nous sommes convaincus que l'industrialisation de l'Afrique ne nui en aucun cas aux chances de développement des autres continents, mais elle augmente considérablement au contraire. Les besoins de l'Afrique s'accroîtront sur toutes les régions et dans tous les domaines. Seulement ceux-là, qui tiennent aujourd'hui l'économie mondiale dans la main, doivent s'adapter; ils ne doivent pas seulement s'accommoder de la politique mais aussi de l'émancipation économique de l'Afrique: Elle fait partie de l'harmonie et du nouvel équilibre du monde.

· L´aide extérieure augmente les chances

La lutte des peuples pour leur libération économique vient de commencer. Nous sommes aujourd'hui, mieux que jamais, armés et déterminés pour la mener à bon terme.
Nous sommes convaincus que l'aide extérieure est absolument nécessaire pour atteindre rapidement nos objectifs. C'est pourquoi, nous accordons autant d'importance à une discussion ouverte et directe avec les autres peuples qui sont prêts à nous accorder leur soutien fraternel.
Avant tout, nos jeunes Etats africains doivent surtout compter sur eux-mêmes. Ils doivent mobiliser leurs peuples complètement et entièrement pour faire disparaître les traces de la vieille domination et aborder les nouvelles tâches courageusement. Pour cette raison, la république de Guinée (Ahmed Sékou Touré* †1984) proclame constamment, que le combat du peuple guinéen est lié inséparablement au combat des autres peuples d'Afrique, d'Asie et du monde. Cela explique aussi notre joie, si nous saluons aujourd'hui, les nouveaux pays frères, qui prennent place à notre côté au saint de cette famille(O.N.U) internationale. Ils augmentent nos possibilités d'action et augmentent la chance pour la libération d´autres peuples. Ces nouveaux Etats feront connaissance, comme les autres, d´un sentiment fier, que donne la résistance contre les manœuvres d´isolement des impérialistes, qui toujours, rêvent encore de maîtriser le jeu de domination en Afrique.
Les impérialistes ne s'opposent plus à la libération d'Afrique, mais ils espèrent chacun de son côté garder des États dévoués à eux en Afrique. C'est pourquoi, la satisfaction bienheureuse du camp impérialiste, face à l'apparition massive de jeunes États africains dans les Nations Unies! Nous devons en jouir avec la prudence.
Réellement certains gens croient, que derrière des applaudissements forts {accueil favorable}, qu´ils pourraient cacher leur désir secret, qui n´est autre que de s´assurer des voix africaines dans le cercle des Nations Unies – non et non !!! pas pour l'émancipation de l'Afrique et de la lutte pour la paix mondiale, comme les grandes idées de la charte le veulent, mais, seulement pour leurs requêtes particulières, c´est à dire la consolidation de leur position en Afrique. Les oppresseurs d'hier parlent la langue des philanthropes plus parfaitement, ils espèrent flatter les gouvernements indépendants d'Afrique dans cette/notre organisation, pour soutenir leur politique régressive.

· Chute de toute forme de domination étrangère

Certainement, toutes les manifestations d'applaudissements, qui saluent de nouveaux membres des Nations Unies, ne signifient pas toutes les mêmes. Cependant, les dirigeants des nouveaux Etats d´Afrique ne sont heureusement pas des enfants. Ils n'accepteront pas cette nouvelle forme du colonialisme – à un moment, où sur tout l´ensemble du continent africain, le désir de liberté et de dignité sont prioritaires. Ils prouveront que la lutte héroïque de leurs peuples ne visait pas un drapeau, un hymne et – comme on dit si bien, une quelconque délégation des Nations Unies, mais à la chute de chaque forme de la domination étrangère et de la participation efficace à toutes les actions au service de la paix et du progrès.(Thomas. Sankara†1987)
Nos peuples, qui étaient réprimés jusqu'à présent, ne sont pas appelés à être des peuples d´esclaves ; ses dirigeants ne voudront plus s´accommoder du rôle de marionnette, que l'on
leur propose aux Nations Unies. Ceux qui comptent, agréablement, sur les voix africaines pour maintenir leurs positions en Afrique/dans les colonies seront en premier amèrement déçus. D´autres, qui ont les calculs similaires – même si aussi dans d´autres buts(peine perdue ici et là) -, peuvent maintenant, nous l´espérons, ainsi tirer les leçons qui s'imposent de cela maintenant. Il n'y a pas de chemin confortable pour l'achèvement de la libération de l'Afrique. Les impérialistes doivent renoncer à leurs privilèges. Il n'y a pas d'autre solution. Les hommes et les femmes, les vieillards et les enfants d'Afrique ont exactement compris cela.

Le Coursier :
Dipl. Phys. Pierre-David Takpara

SIGNEZ LA PETITION !!!

L´AFRIQUE POUR LES AFRICAINS – AFRICA FOR AFRICAN – AFRIKA FÜR AFRIKANER
Ensemble libérons notre patrie. Pour en savoir plus cliquer !
http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html -> (francais)
http://www.aaa-now.org/a1mio/en.html -> (anglais)
http://www.aaa-now.org/a1mio/de.html --> (deutsch)

N´avons nous pas suffisamment appris de notre histoire?
Nous sommes tous conscients, que les bombardements sur le continent africain est totalement illégitime, notamment en Libye en Côte d´Ivoire, au Congo RD où on continue de déclarer les morts et violes des femmes.
Que veut la France au juste en Afrique?
Si la France, membre de l´UE mène une guerre contre l´Afrique et si l´UE n´agit pas contre cette illégalité alors elle soutient la France, ce qui se traduit par « qui ne dit rien consent »
Nous savons justement ce qu´il veulent et ils seront prêts à tuer pour cela.
Pour cette raison ces africains on dénoncé les occidentaux et en même temps ils nous ont donné la clé de la porte d´entrée en Afrique Et cette clé symbolise le flambeau que nous portons actuellement.
La question suivante se pose: QU´ALLONS NOUS FAIRE DU FLAMBEAU ?

Ahmed Sékou Touré †1984 (République de Guinée) proclame constamment, que Le combat d´un peuple africain est lié inséparablement au combat des autres peuples d'Afrique. « Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage »

Thomas Sankara † 1987 "Tant qu’il y aura l’oppression et l’exploitation, il y aura toujours deux justices et deux démocraties : celle des oppresseurs et celle des opprimés, celle des exploiteurs et celle des exploités. La justice sous la révolution démocratique et populaire sera toujours celle des opprimés et des exploités contre la justice néo-coloniale d’hier, qui était celle des oppresseurs et des exploiteurs."

Patrice Émery Lumumba †1961 « Nous avons connu que la loi n'était jamais la même, selon qu'il s'agissait d'un blanc ou d'un noir, accommodante pour les uns, cruelle et inhumaine pour les autres. »

Kwame Nkrumah †1972* «Nous re-dédions maintenant notre action à la lutte pour émanciper les autres pays car l’indépendance du Ghana n’a aucun sens, tant qu’elle n’est pas liée à une libération totale du continent africain. »

Sylvanus Olimpio † 1963 : « Sentinelle ! Que dis-tu de la nuit? La nuit est longue mais le jour vient. … »

MES CHERS COMPATRIOTES, AFRICAINES ET AFRICAIN, PEUPLE NOIR D´AFRIQUE, Mes frères et sœurs de la diaspora!
Encore une fois, nos sincères remerciements aux frères et sœurs de la diaspora africaine partout dans le monde, qui avec courage et détermination, mènent ce combat et les fruits de vos efforts seront bientôt récoltés. Nous avons atteint une étape finale décisive. Ce qui revient à dire, qu´un grand travail nous attend pour l´assaut final. Ainsi donc soyez sereins et surtout vigilants!

À ce jour, j´aimerai partager quelque chose de non commun avec vous et sachez bien que nous ne sommes pas laissés seuls dans cette lutte, comme certains le prétendent, nous avons été accompagnés, suivis étape par étape et cela depuis 5 mois. Le but était de nous préparer pour le changement et de voir, si nous sommes prêts à prendre notre propre destin dans nos mains. Car personne ne veut nous l´imposer, si nous n´avons pas cette volonté. C´est au patient de choisir le meilleur traitement pour ses maux. Comme vous le constatez nous avons choisi le meilleur et bon traitement pour notre guérison. J´ai reçu des sources sûr de Washington, proche de la maison blanche un message, qui contient des recommandations très précises. Ce document était destiné à moi personnellement et restera privé, d´autres personnes en contact avec cette même source auraient reçu un message similaire. Tout le monde a droit de connaître le contenu de ce message: « CONGRÉTULATION, VOUS N´AVEZ PLUS DE TEMPS À PERDRE. LE FRUIT EST MUR, MANGEZ LE AVANT QU´IL NE POURISSE. COMMENCEZ VOTRE TRAVAIL POUR NOUS PERMETTRE DE LANCER NOTRE OFFENSIF. JE SUIS PARMI VOUS ET JE VOUS OBSERVE ».
Vous comprenez sûrement ce que ça veut dire. Alors n´hésitez pas à signer et faire signer vos proches et amis la pétition:

http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html -> (francais)
http://www.aaa-now.org/a1mio/en.html -> (anglais)
http://www.aaa-now.org/a1mio/de.html --> (deutsch)

Nous saluons aussi toutes personnes d´autres peuples, qui d´une manière ou d´une autre nous soutiennent dans notre lutte. Je vous demande de nous soutenir encore plus dans cette étape finale et nous comptons beaucoup sur votre aide pour récupérer notre Afrique, terre de nos aïeux.
Je ne m´abstiendra pas ici de pas dénoncer certains comportements de nos compatriotes, qui sont parmi nous et interviennent des fois dans nos débats (Africa for African, one Billion Africans United) et qui limitent leurs actions que là. Il va falloir qu´ils prennent aussi leur responsabilité vis-à-vis des faits.

C´est à Berlin, en Allemagne ainsi en Europe, qu´ils avaient décidé de notre sort et c´est en Europe que nous déciderons de notre sort et avenir. Donc ne perdons plus de temps signons:

http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html -> (francais)
http://www.aaa-now.org/a1mio/en.html -> (anglais)
http://www.aaa-now.org/a1mio/de.html --> (deutsch)

Merci pour votre aimable attention

Le Coursier : Dipl. Phys. Pierre-David Takpara

Dans toutes cette pagaille, où est la CEDEAO / ECOWAS ?
« http://www.ecowas.int/index5.php?lang=fr »

À SE Mr. Faure Gnasingbé,
Ceci vous interpelle! Aussi d´autres pays membres sont concernés.
- Ici il ne s´agit plus de voire qui est pour ou contre qui !!!
- Ici il s´agit de la vie des peuples Ouest-Africains. …
- Ici il s´agit de la souveraineté des peuples Ouest-Africains.
Pour combien de temps allez-vous laisser massacrer la population Ouest-Afraicine?
La France a-t-elle droit de faire n´importe quoi sur nos territoire, si Gbagbo ou Ouatara n´ont pas ce droit ?
Qu´avez-vous fait du FLAMBEAU ? La vision de SE Feu Gnasingbé Éyadema, le père fondateur de la CEDEAO, n´est pas ce qu´on voit. Éyadema n´acceptera point une telle attaque dans cette région, d´ailleurs jamais nous n´aurions pas arrivé ce stade.
SE. Mr. Faure Gnasingbé où est votre sagesse, celle qu´on connaît des Togolais ? Demandez-vous, ce qu´allait faire SE feu Éyadema. Agissez avant qu´il ne soit trop tard, car personne ne souhaite la guerre dans notre région ouest-africaine.
La France et l´ONU ont cru facilement conquérir la RCI. La nouvelle forme de colonisation ne sera pas au rendez-vous! Nous faisons appel à la CEDEAO de faire cesser le feu pour un retour au Dialogue Inter-Ouest-Africain. La CEDEAO logiquement ne doit pas autoriser la France de mener des actions militaires sur son territoire. Où est flambeau, qu´ont laissé les Pères fondateurs de cette Communauté? La CEDEAO en quelque sorte s´est établi comme une nation et si un membre de la communauté est attaquée militairement ou s´il y a un conflit entre les fils d´un membre, cela revient à la communauté de s´occuper des issues. Ainsi actuellement c´est la CEDEAO seule qui pourra résoudre le Problème Ivoiriens. Personne ne saura mener la médiation, alors la CEDEAO doit agir avant qu´extermines des pauvres civiles innocents.

Une proposition s´impose de notre part: Il faut tout d´abord ignorer les querelles post-électorales, pour assurer le cesser le feu. Les forces Ouest-Africaines doivent relayer toutes les autres forces présentes sur le sol ivoiriens, pour assurer la sécurité de la population civile. Il faut d´urgence implémenter une commission mixtes composée:
1. des parties en conflit, des partis politiques,
2. de la société civile indépendante, venant de tous les Etats membres de la communauté,
3. des représentants religieux de la communauté et,
4. des représentants des gouvernements de la CDEAO en tant qu´observateurs
Ce groupement aura la tâche d´organiser un FORUM de dialogue pour la sortie de crise et ceci doit se faire immédiatement.

Nous vous convions de vous en occuper, le plus tôt que possible. Nous pouvons toute fois trouver des solutions dans cette crise, sans faire recours aux armes

Merci pour votre bonne attention

Le Coursier Dipl. Phys. Pierre-David Takpara

Salut Peuple d´Afrique !

C´EST À BERLIN(EUROPE), QU´ILS ONT DÉCIDÈ DE NOTRE SORT
Partager le gâteau, diviser pour dérober notre liberté, dignité et richesses
… ET C´EST EN Allemagne QU´ON DÉCIDERA DE NOTRE AVENIR. …
AUSSI C´EST EN EUROPE QU´ON RÉINSTAURERA NOTRE DIGNITÉ, RESPECT ET LIBERTÈ…

La conférence de Berlin marqua l’organisation et la collaboration européenne pour le partage et la division de l’Afrique. Cette conférence commença le 15 novembre 1884 à Berlin et finit le 26 février 1885. À l'initiative du Portugal et organisée par Bismarck, l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, la Suède -Norvège et la Turquie ainsi que les États-Unis y participèrent. Une conférence antérieure fit débuter le débat sur la conquête du grand Congo et amorça ainsi le début des luttes coloniales. La conférence de Berlin aboutit donc à édicter les règles officielles de colonisation. L’impact direct sur les colonies fut une vague européenne de signature de traités.
[À suivre …]

Comme vous le constatez, une action unilatérale n´aboutirait à rien. Donc ils se sont mis ensemble pour bien mener leurs actions. Unis avec un même objectif et idéal, ils ont signé leurs traités pour aller conquérir notre continent. C´set ensemble qu´ils ont réussi à envahir notre patrie.
Alors que nous, peuple d´Afrique, ils nous ont diviser pour mieux mener leurs prévues, nous sommes dispersés à tort et à travers, ce qui constitue un grand obstacle défavorable pour notre défense. Cet obstacle pourrait être trépasser, si et seulement si, nous acceptons volontiers de nous réunir pour aller au devant du front. Ainsi venez, filles et fils d´Afrique, unissons-nous pour combattre notre ennemi une fois pour tout.

Mes chers compatriotes, peuple d´Afrique, mes sœurs et frères, amis de l´Afrique, je vous lance un appel solennel pour signer la pétition, qui nous permettra légitimement d´aller nous confronter avec notre ennemi:
http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html en Français
http://www.aaa-now.org/a1mio/en.html in English
http://www.aaa-now.org/a1mio/de.html in Deutsch
Nous avons besoin d´un grand nombre de signatures, qui nous permettront de mieux nous armer. Eux aussi, ils ont procédé à la signature avant d´aller occuper l´Afrique. Donc nous aussi faisons la même chose, car l´Union fait la Force.

Ils ont partagé l´Afrique comme un gâteau, sans tenir compte de la dynamique des peuples et instaurant des frontières entre les peuples appartenant à la même région. Ainsi il nous revient le devoir de dépasser ces barrières en érigeant des ponts pour ressouder nos peuples et retrouver notre dynamisme.

Après cette conférence, qui a permis le partage au hasard de notre continent, il en ressort que ces barbares, qui se disaient intelligents, ont laissé des lacunes qui nous profitent. C´est ainsi qu´après réflexions de la diaspora de Giessen(Allemagne), nous avons conclu en allant d´une certaine logique, que l´Afrique aussi bien partagée et divisée reste un continent compact d´où, il en sort 5 régions sous-soudées. Il existe actuellement une sixième région, à quelque choses malheur est bon, qui n´est pas directement soudé au continent, mais fait partie entière de l´Afrique. Cette sixième région n´est ni un rêve ni une utopie. Elle existe belle et bien et peut être puissante pour contrecarrer la domination occidentale et aussi organiser notre continent pour entamer une autre ère d´indépendance, de liberté, prospérité, paix, développement et croissance.
Cette 6ème régions est constituée des peuples d´Afrique originaires des 5 régions du continents crées par les colons. Plus précisément, cette sixième région n´est d´autre que la diaspora africaine partout dans le monde et elle a le devoir de rétablir notre dignité et respect…

« L´Afrique sans Madagascar n´est pas complète », nous disait-on à l´école ! Aujourd´hui, nous avons tendance à reconsidérer notre Afrique, en disant, l´Afrique sans la diaspora, la 6ème région est incomplète.
Enfants d´Afrique, mes chers compatriotes, frères et sœurs, amis d´Afrique, voilà comment nous devons reconsidérer notre patrie, l´AFRIQUE:
- Le Nord ou le Maghreb,
- Le Centre,
- Le Sud,
- L´Est,
- L´Ouest et
- La Diaspora Africaine partout dans le monde

Cette dernière partie ou région d´Afrique a besoin d´être légitimée, à l´aide de votre apport, votre autorisation volontaire et votre support en signant la pétions, nous voulons atteindre une quotte de 1.000.000 de signatures, ce qui nous permettra de mener nos actions effectivement et efficacement.

À bon écouteurs conscients, merci de signer directement à partir de ce lien: http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html.
Si vous avez besoin d´aide, contactez-nous:

Pierre-David Takpara
Ngan Ngan
Grant Siemefo

Le coursier: Dipl. Phys. Pierre-David Takpara

L´Afrique aux Africain -- Africa for African -- Afrika für Afrikaner

Que Dieu bénisse le Peuple Africain, pour que vive les Africains et la Côte d´Ivoire

Chers frères et soeurs !
Moi personellement au sujet de la Lybie, je peux dire que j'ai un contact Nigerien Pro-Kadhafi sur place en Lybie, avec qui j'ai contact sur le net, et si je me mais à la place de ce contact et dans son état d'esprit, alors nous pouvons dire que le Colonel Kadhafi mène une guerre sans pitié contre les rebelles pour conserver à tout prix son pouvoir, et avec les occidentaux qui s'en mêle, c'est effectivement une déclaration de guerre pour le Colonel Kadhafi.
Mon contact ma dit que Kadhafi prépare un nouveau plan stratégique pour posséder la ville de Benghazi, il doit être bientôt averti de la suite, mais d'après ce qu'il me dit encore, Kadhafi est prêt à continuer la guerre pendant 1 année ou encore plus, et il a toujours beaucoup beaucoup de richesse, il avais les bateau qui transportais les Dollars et Euros pour avoir la majeure partie de sa richesse avec lui, et ceci bien avans la guerre.
Il paye le salaire des Pro-Kadhafi sans aucun souci du lendemain, et il s'est promis de tuer tout les rebelles, il utilisera toutes les ruse, et ce n'est pas pour rien qu'on l'appel le Renard du désert, Kadhafi est très rancunier, il ne pardonne pas, et il ne faut pas rigoler avec lui, mais il est correct si on le respecte à la lettre, et on peu devenir son ami si on est à 100% daccord avec lui.
Mon contact ma dit beaucoup de chose, mais une vérité que j'ai déjà dit et que je veux redire, c'est que mon contact ma dit que le Colonel Kadhafi offre 500,000 Dollars pour avoir la tête du Président Sarkozy, et j'ai dit que j'étais intéressé par cette offre, mais on verra, il a contacté des alliés un peu partout dans le monde pour assasiné Sarkozy, les infos ne le savent pas par ce que c'est l'effet de surprise qui dois jouer sur Sarkozy.
Le Colonel Kadhafi à beaucoup de haine contre Sarkozy, car il s'est allié aux rebelles de Benghazi, et Kadhafi ne lâchera pas Sarkozy jusqu'à se qu'il sois tuer, et c'est mon contact nigérien Pro-Kadhafi qui est sur place en Lybie qui me la dit, alors il est bien placé pour le savoir.
Bref, chers frères et soeurs ivoiriens, si vous souhaîter remplir votre porte monnais grâce à la tête de Sarkozy à sa prochaîne visite au pays, alors je ne vous blamerez pas, je tenterez ma chance aussi, mais le Colonel Kadhafi veux des preuves, dans tout les cas j'ai le sites pour le contacter au cas où, pour la demande de versement après les preuves, si bien sûr quelqu'un ne fait pas le travail avans dans un autre pays...
Dieu nous bénisse dans cette épreuve !

Article consternant truffé de raisonnements à l'emporte-pièce, où l'écrivain invoque les arguments d'un penseur, un seul, Rousseau, pour les interpréter à sa guise, les tordre dans tous les sens pour pouvoir arriver à sa démonstration. C'est presque du mensonge à ce niveau-là. Article qui de plus joue la carte du nationalisme africain et de la haine anti-occidentale, avec de bonnes vieilles thèses conspirationnistes. Rien de bien nouveau dans votre discours monsieur l'écrivain, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes.

Voici de quoi est capable Kadhafi :
http://www.hrw.org/fr/news/2011/04/17/libye-les-attaques-aveugles-continuent-de-tuer-des-civils
Il utilise des bombes à sous-munitions, interdites, et qui comme les mines tuent indifféremment civils et militaires, enfants et adultes.
Alors attention : les mauvaises actions de l'occident ne font pas de Kadhafi un saint. Ce n'est pas parce qu'il s'oppose à l'occident que vous n'aimez pas qu'il est pour autant quelqu'un de respectable. Vous appliquez l'adage : l'ennemi de mon ennemi est mon ami.

Les blancs sont tous d'effroyables individus manipulateurs, pervers et cruels, et ils sont responsables de tous les malheurs de l'Afrique, c'est bien connu. Il faudrait commencer à balayer devant sa porte. Regardez ce qui se passe à côté de chez vous, regardez ceux qui pillent leur nation, ceux qui maintiennent l'Afrique dans le sous-développement, et demandez-vous si vous voyez beaucoup de blancs. Non vous n'en voyez pas beaucoup. Cela fait 50 ans d'indépendance déjà, les africains se débrouillent très bien tout seuls pour piller leurs propres pays, merci.
Est-ce que j'accuse les africains d'être à l'origine des maux de mon pays, la France ? Non, les problèmes en France sont la faute des français, à nous donc de les résoudre. Votre article adopte en gros l'attitude du Front National : trouver un bouc émissaire étranger, l'autre, le différent, celui qui est responsable de tous ses malheurs.

Florilège :
"Pour déstabiliser et détruire l’union Africaine qui va dangereusement (pour l’Occident) vers les Etats-Unis d’Afrique avec la main de maître de Kadhafi"
Vers les Etats-Unis d'Afrique ? Vous plaisantez ? Les états africains sont systématiquement divisés, l'Union Africaine a montré plus d'une fois qu'elle était incapable de parvenir à une décision consensuelle, alors on en est très très loin. Dernier exemple en date : elle a été incapable de trouver une solution au conflit ivoirien.

"l’Union Européenne a d’abord tenté sans y parvenir la carte de la création de l’UPM (Union Pour la Méditerranée ) Il fallait à tout prix couper l’Afrique du Nord du reste de l’Afrique en mettant en avant les mêmes thèses racistes du 18-19ème siècle selon lesquelles les populations africaines d’origine Arabes seraient plus évoluées, plus civilisées que le reste du continent."
Où avez-vous vu ça ? L'UPM avait pour vocation de dynamiser un espace économique et culturel existant plus ou moins déjà. Est-ce que la CEDEAO est la preuve d'un racisme des africains de l'ouest à l'égard des africains de l'est ? Est-ce que le fait que les pays du nord de l'Europe soient rassemblés dans un Conseil Nordique fait qu'ils sont racistes envers la France et les pays latins ? C'est ce qu'on appelle une coopération entre pays voisins. Vous prenez vos fantasmes pour des réalités.

"Kadhafi est dans le coeur de presque tous les Africains comme un homme très généreux et humaniste pour son soutien désintéressé a la bataille contre le régime raciste d’Afrique du Sud."
Voilà exactement le grand problème de l'Afrique : ne mord pas la main qui te nourrit. Parce que si effectivement, Kadhafi a été généreux avec les pays africains, qu'il voulait à sa manière unifier le continent derrière sa bannière, son soutien est loin d'être désintéressé. C'est mal connaitre l'homme, autoproclamé "Guide", narcissique, mégalomane, populiste, psychologiquement dérangé, qui se voyait le messie de l'Afrique. Il ne faut pas oublier que c'est un dictateur, qui opprime son peuple, et qui a fait plus de mal à l'Afrique que de bien. Il était isolé sur la scène internationale pour ses actions terroristes, il avait besoin d'avoir quelques alliés, qu'il a trouvé en Afrique subsaharienne. Facile, il fallait donner un peu d'argent. Il a fait quelques bonnes choses, ok. Ça n'annule pas son lourd bilan de dictateur.

Ça me fait penser à des gens comme Désiré Vodonou au Bénin. Ils volent des milliards. C'est facile de donner quelques millions de cet argent (qui n'est pas à eux !) afin de s'attirer les grâces d'une partie de la population. La dite population n'est pas trop regardante quant à l'odeur de l'argent. C'est pareil pour les hommes politiques, les fonctionnaires, les hommes d'affaires, etc. Même dans le village, l'homme d'influence ayant gagné son argent frauduleusement va s'attirer le soutien des gens. Les comportements criminels sont impunis, encouragés, reproduits.
Kadhafi a volé son peuple, et acheté l'Afrique noire avec. Apparemment c'était une bonne stratégie pour sa côte de popularité sur le continent.

"Si les Occidentaux sont aujourd’hui repentis de leur soutient d’hier aux ennemis de Mandela et sont vraiment sincères lorsqu’on lui donnent des noms de rue et de places, comment continuer à faire la guerre à celui qui a permis la victoire de Mandela et son peuple, Kadhafi ?"
Alors là c'est du n'importe quoi, l'occident a toujours été pour Nelson Mandela, promenez-vous en Europe et posez la question aux gens ce qu'ils pensent de l'homme, vous allez voir le concert de louanges. En quoi respecter Mandela et approuver son action nous empêcherait-il de critiquer Kadhafi ? Quelle mauvaise foi. J'admire profondément Nelson Mandela. Je n'ai aucun respect pour Kadhafi.

"Si oui, sont-ils plus démocratiques que la Libye de Kadhafi ? La réponse, sans équivoque est NON, pour la simple et bonne raison que la démocratie n’existe pas."
Quelle bêtise, vous qui vivez en Suisse, allez vivre un peu en Libye, en Syrie, ou en Corée du Nord et vous me direz si la démocratie n'existe pas. Vous déformez la pensée de Rousseau, qui voulait dire que la démocratie parfaite n'existe pas. Et c'est vrai. Mais entre la Suède et l'Iran, il y a une sacré différence. En Suède, on peut dire à peu prêt tout ce qu'on veut sans aller en prison.
Si il y a tant de réfugiés politiques africains qui cherchent asile en France, il doit bien y avoir une raison. Vous avez d'ailleurs choisi de venir en Suisse pour votre carrière professionnelle, c'est que le pays ne doit pas être un lieu de vie si désagréable non ?

Avec un procédé d'argumentation douteux, vous basez donc toute votre démonstration sur une phrase sortie de son contexte de Rousseau, penseur du XVIIIème siècle, pour arriver à une conclusion fameuse : il faut connaitre tous les citoyens sinon pas de démocratie. Les petits pays sont plus démocratiques que les grands. Formidable. Brillant.

Cher écrivain, je vous informe que le Swaziland, tout petit pays d'Afrique australe est aussi un pays connu pour sa vie démocratique riche et épanouie, mais cela, vous le sauriez si vous aviez choisi d'y travailler plutôt que de travailler dans une dictature occidentale comme la Suisse.
Plus d'infos ici :
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/04/13/au-swaziland-le-roi-mswati-iii-reprime-les-manifestants-pro-democratie_1507219_3212.html
C'est le pays où l'espérance de vie est la plus faible : 32 ans. Un pays ou un quart de la population à le SIDA, un pays ou 7 / 10 vivent au dessous du seuil de pauvreté, ou la famille royale détient 60% des richesses quand son peuple meurt de faim. Un pays où il fait bon vivre quoi ! C'est sûr que c'est autrement démocratique que la Suisse. C'est sûr que vivre en Suisse doit être un sacré sacerdoce.

Le pays est très petit, 1,2 million d'habitants, et pourtant curieusement, tout le monde ne se connait pas. Remarquez, même dans les villes de 70 000 habitants, on ne se connait pas alors vous savez. Les pays de 10 habitants seraient-ils la seule possibilité de démocratie ? Mince alors.
Mais bon, petit pays = démocratie, merci monsieur l'écrivain, vive la république très très démocratique du Gondwana !

"On est ainsi arrivé jusqu’à la bêtise du vote des citoyens vivant à l’étranger."
C'est sûr, il faut les interdire de vote ces gens-là. Au fait vous, vous votez ?

"la loi du plus fort, puisque celui qui est riche évite la prison parce qu’il peut se permettre un meilleur avocat"
Tiens ! Ça me fait penser à certains pays africains ça. Réfléchissez un peu, je suis sûr que vous allez trouver des noms.

Les Etats-Unis "C’est le pays le plus déséquilibré, le plus inégal du monde."
Au moins ils ne meurent pas de faim, ont accès au tout-à-l'égout, à une eau potable, et à un certain confort matériel. Regardez les inégalités en Afrique, entre les riches en 4X4 et les familles qui s'entassent dans des baraques en tôle juchées sur des ordures.

"Pour Rousseau pour qu’il y ait la démocratie dans un pays, il ne faut pas qu’il y ait de luxe parce que selon lui, le luxe rend nécessaire la richesse et cette dernière devient la vertu"
C'est sûr que quand tout le monde crève de faim, on est plus heureux. Quid de la corruption dans un pays comme la Libye ? Et oui, dans un pays avec une poignée de riches et de nombreux pauvres, nombreux sont ceux parmi les pauvres qui vont tenter de s'enrichir, par tous les moyens possibles.
Regardez les statistiques du crime en Suède et au Danemark, où la majorité est riche, et comparez-les à la Libye. Quand tout le monde est riche, on est satisfait, et on ne cherche pas à s'emparer du bien d'autrui. La criminalité est toujours plus forte dans les quartiers les plus défavorisés, et ça se comprend.

"Dans une ville comme New York où 75% de la population est blanche, 80% des postes de cadres sont occupés par des Blancs et ils ne sont que 20% des personnes en prison."
Posez-vous la question de l'intégration des populations noires, c'est ça le vrai problème.

"Le résultat de chaque élection y est l’expression de la voix de l’argent"
En Libye pas besoin de distribuer de l'argent, de toute façon y'a pas d'élection.

"Max Weber fait remarquer qu’il y a 43 millions de fonctionnaires et militaires aux Etats-Unis qui commandent effectivement le pays"
Vous voulez qu'on regarde la proportion de fonctionnaires sur la population libyenne ? A mon avis elle est plus importante. Les USA sont connus pour leur secteur privé extrêmement important et dynamique. Les états dictatoriaux ont pour asseoir leur pouvoir une administration lourde, paresseuse, inutile, corrompue.

"Combien savent que le Rwanda est le pays qui intègre politiquement le mieux les femmes au monde avec 49% de parlementaires femmes ? "
Mauvaise foi encore, voire mensonge par omission. Car si le Rwanda a beaucoup fait pour les femmes, il est loin d'être une démocratie !
http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Actualite/L-autoritaire-systeme-du-president-Kagame-212482/
Vous ne citez que ce qui vous arrange, cela relève de la tromperie.

"on a déclaré la guerre à un peuple sans avoir exploré au préalable la moindre piste pacifique pour solutionner le problème."
On n'a pas déclaré la guerre à un peuple, mais à Kadhafi et son armée. Les bombardements n'ont visé que des cibles militaires et des troupes armées. Mensonges ici encore, la piste pacifique a été essayée, mais Kadhafi n'a rien voulu entendre. Comme Gabgbo d'ailleurs. Si la résolution a été prise si vite, c'est précisément parce que Kadhafi s'apprêtait à massacrer une ville.
Vous omettez les bombardements aveugles de Kadhafi sur les quartiers résidentiels, sur les hôpitaux.
Regardez le nombre de morts fait par les bombardements de Kadhafi, et comparez à ceux de la coalition.

Je conclurai que finalement, vous adoptez exactement l'attitude de certains "penseurs" africains. Vous critiquez fortement l'attitude des pays occidentaux dans la politique mondiale, ce qui est louable, il est vrai beaucoup d'efforts restent à faire pour que ceux-ci adoptent une attitude plus juste dans leur rapport au monde. Mais pour vous tous les moyens sont bons pour parvenir à ce but. Même l'onction d'un des pires dictateurs qui soit : Kadhafi.
Les intellectuels africains devraient utiliser leur statut de lettrés, statut privilégié s'il en est, pour aider leur compatriotes à trouver des solutions aux problèmes de développement. Au lieu de ça, vous remuez des théories de conspiration datées, fausses, vous accusez l'occident. Pourtant comme la plupart de ces penseurs, vous êtes parti faire carrière en occident.
Je me range en cela tout à fait du côté de votre compatriote, Joseph Yves MINTOOGUE, qui résume tout à fait ce courant de pensée dont vous vous faites le hérault :
http://www.jolome.com/dir/n.php?i=11404&t=email

To incorporate length and volume on your
clip on hair extensions, extensions assist you to cheat nature. If you are putting weave hair extensions in yourself, instead of looking into salon, temporary extensions include the easiest and least damaging way to add length. Real tape on extensions
will set you back than synthetics, but almost always look least developed.

If they disband, the conference members could be released from Nike Air Max 2012 their Nike Air Max 1 television contracts and free to negotiate new agreements in a more competitive television negotiating environment that has driven up prices paid by networks.The Big East has poached four Nike Air Max 87 current Conference USA members -- UCF, Houston, Memphis and SMU -- following the defections of TCU and West Virginia Nike Air Max to the Big 12 and Pittsburgh and Syracuse to the Atlantic Coast Conference. The Big East also added Mountain West members Boise State and San Diego State in football only. The six schools are slated to officially join the Big East on July 1, 2013.Before starting twice Nike Air Max 90 over this weekend vs. Nike Air Max 97 the New Jersey Nets and Utah Jazz, Lin had only played 55 minutes Cheap Nike Air Max in nine appearances in New York. But Lin averaged 26.5 points and 7.5 assists in those two victories for the Knicks, who were desperately Air Max Australia seeking Nike Air Max 95 a true starting point guard.Lin was an undrafted Nike Air Max TN free agent but signed with the Golden State Warriors as a rookie last year. He only made 29 appearances and Air Force 1 averaged 2.6 points a game there, but the experience Air Force Ones was invaluable. Lin was from Harvard, the NBAs first Ivy League player since the 2002-03 season and the leagues first Asian-American player.Last year was very helpful for this year. Last year, it was kind of like this before I ever played a game, Lin says of the news media crush he experienced at Golden State. It was a lot for Air Force Ones Low me at the time. I struggled. It hurt me on the court just trying to get to the lights, the attention and everybody watching. Im more prepared this year.Even when Lin was at Harvard, Air Force One Mid coach Tommy Amaker said he shied away from standing out. Air Force Ones All Star Lin ranked first all-time in games played Air Force One there, fifth in points and Air Force 1 High assists and second in steals.

De façon générale, il semble bien que la diabolisation de Muammar Gaddhafi soit une pièce essentielle dans la stratégie visant à masquer, aux yeux du peuple français, certains points d'impact des rapports de force déployés par l'impérialisme occidental depuis la seconde moitié du vingtième siècle jusqu'au temps présent.
Peut-être gagnerions-nous à y prêter attention.
Je vous recommande : www.francoisepetitdemange.sitew.fr
Cordialement,

Michel J. Cuny